Commentaire le misanthrope

943 mots 4 pages
Cet extrait est la scène d’exposition tiré de la pièce de théâtre Le Misanthrope. Elle a été écrite en 1666 par Molière, célèbre dramaturge français, auteur de comédies et chef de troupe de théâtre français du XVIIème. Cette comédie met en scène le personnage d’Alceste qui hait l’humanité et qui y dénonce l’hypocrisie de la société. Ce premier passage nous fait part d’une rupture amical entre deux protagonistes : Alceste et Philinte. Quelles sont les caractéristiques de ce début de pièce ? Nous étudierons le genre comique, la reprise de règles classiques puis la critique de l’hypocrisie.

Tout d'abord, nous pouvons remarquer que Molière reprend un genre comique transcendé à travers cette scène d'exposition.

Dans un premier temps, les éléments fondamentaux du comique sont repris. En effet, les personnages choisis sont des types de la comédie. Molière met en œuvre l'onomastique dans le nom des deux personnages avec Philinte ayant pour étymologie grecque « philo » qui ramène à « ami ». Ce personnage est donc sociable au contraire d'Alceste, le Misanthrope ayant pour étymologie mis-anthrope signifiant « qui n'aime pas les hommes » . Nous remarquons alors dès le début l'opposition de ces deux hommes. De plus, ces types sont construits avec des caractères « en miroir », au travers des répliques successives qui s'opposent. Ils se définissent autour d'une ou deux caractéristiques simples : nous apprenons simplement durant l'extrait que Philinte est un courtisan et qu' Alceste est catégorique et brute. En outre, c'est par eux qu'est véhiculé le comique, en particulier au travers d'Alceste, de son comportement excessif. C’est un personnage définitif. Ce caractère est alors traduit par un ton hyperbolique : « vous devriez mourir de pure honte » ligne 16, « je m’irais de regret, pendre tout à l’instant » ligne 30, mais aussi par des phrases exclamatives : « Que la plaisanterie est de mauvaise grâce ! » ligne 35, et par un vocabulaire fort avec le juron archaïque «

en relation

  • Commentaire Misanthrope
    1129 mots | 5 pages
  • Commentaire "Le Misanthrope"
    1531 mots | 7 pages
  • Commentaire sur le misanthrope
    766 mots | 4 pages
  • Commentaire de texte sur le misanthrope
    670 mots | 3 pages
  • Commentaire le misanthrope
    776 mots | 4 pages
  • Commentaire composé misanthrope
    917 mots | 4 pages
  • Commentaire misanthrope molière
    3190 mots | 13 pages
  • Commentaire composé le misanthrope
    1185 mots | 5 pages
  • commentaire moliere le misanthrope
    392 mots | 2 pages
  • Commentaire Misanthrope Fini2
    957 mots | 4 pages