Commentaire le torrent et la riviere

Pages: 6 (1295 mots) Publié le: 9 janvier 2011
P1 L’efficacité de cet apologue dépend avant tout de la qualité du récit. |P2 L’efficacité de cet apologue dépend aussi du traitement des personnages. | |
|A1 On trouve en effet une mise en scène dramatisée dans cette fable. | A1 Tout d’abord, ceux-ci sont personnifiés. |
|I1-Ce court récit composé en alexandrins et en octosyllabes en rimes croisées présente un schéma narratif composé|I1 Différents éléments dans cette fable contribuent à montrer que le Torrent et la Rivière sont des personnifications. |
|de trois parties distinctes : un homme est poursuivi par des voleurs (c’est la situation initiale);sur son chemin |Leur nom est mentionné avec une majuscule qui lesdistingue. De plus, La Fontaine leur prête des traits humains. Ils |
|il rencontre un Torrent qui l’effraie ; il rencontre alors une Rivière qui le rassure et se cache en son lit. Pris|agissent comme des individus : le Torrent « tombe » alors que la Rivière « dort ». On leur prête également des |
|à son propre piège, il est emporté (c’est la situation finale).|sentiments humains : le Torrent fait trembler, fait fuir ou provoque l’horreur alors que la Rivière rassure. Il semble |
|-Le choix d’une alternance entre alexandrins et octosyllabes permet de consolider le rythme du récit. |que le choix des articles ne soit pas innocent : l’auteur semble prêter des traits masculins au Torrent alors que la |
|-tout est faitdans le récit pour susciter l’émotion : « Tous deux au Styx allèrent boire ». Leur mort est |Rivière se révèle avoir des caractéristiques féminines. Pourtant le plus dangereux n’est pas celui qu’on croit, ainsi |
|désignée par une métonymie qui désigne le fleuve des Enfers. Le registre pathétique est ainsi évident. |la vision de la féminité est celle véhiculée par latradition, notamment religieuse, celle d’un être sournois et |
|R1 Le récit est construit de façon à susciter l’émotion, la pitié du lecteur qui constate l’aveuglement du |pervers. |
|personnage.|R1 La personnification, source de séduction, permet la généralisation et capte l’attention du lecteur pour mieux lui |
| |faire admettre la morale. |
|A2 Mais encore, ce quifait l’efficacité de ce récit, c’est son rythme et sa rapidité. |A2 Mais encore, pour mieux faire comprendre son propos, le narrateur nous propose un système d’oppositions |
|I2-La rapidité du récit permet la dramatisation : enjambement des vers 1 Et 2 mais aussi 17 et 18. |systématiques.|
|-La Fontaine utilise l’art de l’ellipse avec virtuosité : la mort des personnages n’est pas annoncée directement |I2 Les champs lexicaux se répondent en s’opposant : |
|mais n’apparait que métaphoriquement à travers l’allusion au fleuve des Enfers.|-Le Torrent est associé au champ lexical du bruit : hyperboles « grand bruit », « grand fracas ». |
|-Comme la Rivière est aussi un cours d’eau, le passage de la vie à la mort semble normal et évident. |-Au contraire, la Rivière est associée au champ lexical de la tranquillité : « doux », « paisible », « tranquille ». |
|-La concision des expressions...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le torrent et la rivière
  • Le torrent et la rivière
  • Torrent et la riviere
  • Le Torrent et la Rivière
  • Lecture analytique "le torrent et la rivière"
  • Commentaire d'arret association eau et rivière de bretagne
  • Le torrent
  • Le torrent

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !