Lecture analytique "le torrent et la rivière"

702 mots 3 pages
Le Torrent et la Rivière
Lecture analytique 1 ; Le Torrent et la Rivière

Présentation de la fable :

Elle appartient au second recueil bien qu’elle ressemble aux fables du premier recueil.
Fable qui repose sur opposition comme le montre le titre avec le « et ».
Mise en place d’un schéma narratif.
Une valeur et suivit par des valeurs mais le résultat n’est pas celui escompté ce qui permettra d’amener à la morale.

Comment la fourberie est-elle mise en scène ?
Comment le récit prépare t-il la morale ?

I Un art du récit 1) Récit qui met en avant les deux cours d’eau (contraste).
6 vers pour le Torrent.
Alternance d’octosyllabes et d’alexandrins.
Insistance sur le thème de la peur et l’aspect terrifiant du Torrent.
Harmonie initiative.
Le texte va imiter le fracas du Torrent.
Insistance sur le bruit avec la reprise d’un synonyme « bruit » et « fracas ».
Allitération en « r ».
4 vers pour la Rivière.
« Image d’un sommeil doux » métaphore.
Champ lexical douceur, sécurité.
La rime en –ile assonance en i calme.
Le fabuliste travaille son texte pour nous donner une première image des cours d’eau.
Les 2 hémistiches créent une opposition entre le Torrent et la Rivière (v17)
La représentation des 2 cours d’eau donne une image concrète du contexte. 2) Mise en place d’une séquence narrative.
= structure qui mime un parcours.
Récit traditionnel à l’imparfait et au passé simple (valeur ponctuelle verbe d’action) impression d’enchaînement « vit », « mit », « rencontra » « entre » + présent de narration insistant sur le dénouement (la chute).
Représentation allégorique de la mort= fleuve (mythologie Styx, séjour ténébreux)
Insistance dans 6 vers pour le dénouement sans employer le mot mort Conséquence de la traversée de la rivière.
« l’onde noire » annoncée déjà ce dénouement tragique. 3) Une structure plus complexe binaire qui prépare d’avantage la morale.
Dans le schéma narratif, 2 péripéties parallèles
CF : «les mêmes valeurs »

en relation

  • Rhinocéros (acte iii, scène finale) 1959
    3935 mots | 16 pages
  • 2011 es corrige eaf
    3159 mots | 13 pages
  • Corrigé question du corpus
    3162 mots | 13 pages
  • Descriptif des lectures analytiques et compl mentaires
    10793 mots | 44 pages
  • Rien
    10732 mots | 43 pages
  • Gggg
    6411 mots | 26 pages
  • la ville en poésie
    10106 mots | 41 pages
  • Carte de cytoyen
    3435 mots | 14 pages
  • Mecanique des fluides
    37537 mots | 151 pages
  • Patrimoine et menaces naturelles
    39182 mots | 157 pages