Commentaire le viol de lucrèce

2916 mots 12 pages
Commentaire de Texte: Chute de Tarqui le Superbe, TITE-LIVE.

Cet extrait, Chute de Tarquin le Superbe nous est rapporté par Tite-Live à la fin du livre premier de son Histoire romaine. Tite-Live est né en 59 avant Jésus-Christ à Padoue en Italie du Nord dans une famille de nobles locaux et est mort à Rome en 17 après Jésus-Christ. C'est un patriote ardent qui croit profondément en la grandeur de Rome, il exalte par ses œuvres le sentiment national ; et cherche notamment faire oublier certaines guerres civiles. Il mène une vie calme et studieuse (on pense qu'il n'occupa aucune charge politique, militaire ou administrative).
Contemporain d'Auguste il consacre toute sa vie à la rédaction d'une œuvre immense, « Ab urbe condita libri » qui représente 142 livres de l'Histoire romaine depuis l'origine de la ville jusqu'à l'an 9 après Jésus-Christ. Cette œuvre reste incomplète, certainement interrompue par sa mort ; mais elle reste considérable. De nos jours, il nous reste seulement 35 livres des 142 que connaissait l'Antiquité. Tite-Live, qui écrit ce récit presque 500 ans après les faits, va donc puiser dans les œuvres des historiens qui l'ont précédé; en ce qui concerne l'histoire romaine, il utilise Valérius Antias, Fabius Pictor et Claudius Quadrigarius principalement. Dans le cas où ses sources lui fourniraient des renseignements contradictoires, Tite-Live utilise le critère de probabilité et de vraisemblance pour déterminer à quel avis il doit se conformer. Ce passage du viol de Lucrèce est un épisode légendaire de l'histoire romaine, puisqu'il explique le passage de la Royauté à la République. Une fois de plus, l'histoire de Rome se confond avec le mythe. En effet, si le règne des derniers rois de Rome relève plus de l'Histoire, les débuts de la république tiennent plus de la légende. Cette légende retrace l'Histoire de l'expulsion de la dynastie étrusque et coïncident ainsi avec la fin de la monarchie (qui avait dévié en tyrannie); monarchie qui selon

en relation

  • Latin
    824 mots | 4 pages
  • Le génocide juif
    742 mots | 3 pages
  • Littérature comparée
    1497 mots | 6 pages
  • Dossier lorenzaccio
    11759 mots | 48 pages
  • Conscience
    3611 mots | 15 pages
  • jean
    45427 mots | 182 pages
  • La réécriture : les sirènes (question préliminaire, commentaire, dissertation, écriture)
    5740 mots | 23 pages
  • Cours
    33911 mots | 136 pages
  • 106 Corneille
    31404 mots | 126 pages
  • Introd hist au droit qq bases
    11540 mots | 47 pages