Commentaire littéraire les contemplations victor hugo

Pages: 5 (1059 mots) Publié le: 21 février 2012
C'est en août 1854 que Victor Hugo écrit ce poème, extrait du recueil Les contemplations publié en 1856. Il est alors en exil à Jersey depuis trois ans suite au coup d’État de Napoléon Bonaparte en 1851. Dans ce poème lyrique et descriptif composé de huit quatrains, il évoque les difficiles répercussions de cette expatriation sur son état psychologique, les regrets liés à sa vie d'avant et ladifficulté à supporter l'absence de toute vie sociale. Dans un premier temps, nous mettrons donc en évidence la grande souffrance émanant de ce poème puis nous nous intéresserons au poids de la solitude qui réside dans l'ensemble du texte.

En premier lieu, Victor Hugo exprime et décrit sa situation d'une façon pessimiste.
Lorsqu'au vers 4, il caractérise la lune de « sinistre », il inversealors le cours normal des choses : ce qui devrait être beau ne l'est plus. D'autre part, plusieurs éléments traduisent un sentiment de désespoir chez l'auteur : il « souffre » et évoque même un « gouffre », comme si ce sentiment l'enfonçait de plus en plus, sans possibilité de se relever. L'utilisation d'une métaphore au vers 18 indiquant qu'à l’intérieur de lui « le soir tombe », accentue elle aussicette impression de désillusion qui émane de ce texte. En effet, l'auteur veut ici évoquer l'absence d'espoir et de foi qui s'installe petit à petit. Enfin, Victor Hugo va jusqu'à aborder le thème de la mort, en la citant directement au vers 27 et qu'il qualifie de « noir verrou de la porte humaine ». Cette allégorie amène à penser que la mort enferme les êtres vivants de l'autre côté de « laporte humaine » et ferme à clef, ne donnant plus aucun accès au monde vivant. Cette idée démontre bien dans quel état d'esprit se trouvait l'auteur au moment d'écrire ce poème : ses idées étaient pessimistes et noires, tel le verrou de la mort.
Puis, on remarque aussi que ce mal-être apparent est inévitablement lié à l'idée de la fuite du temps.
En effet, au vers 12, l'auteur associe sa« jeunesse » à la « clarté ». Cette époque révolue est donc qualifiée de manière méliorative, comme une époque brillante, l'apogée de son existence. Plus loin dans le poème, on trouve bon nombre de questionnements de l'auteur : la phrase interrogative : « Tout s'est-il envolé ? » ainsi que le vers17 « Ne verrai-je plus rien de tout ce que j'aimais ? » insiste eux aussi sur le désespoir exprimé à travers lepoème. Le poète semble perdu, comme si il réalisait que plus rien ne nourrirait l'espoir de retrouver sa vie d'avant. Hugo mentionne aussi au vers 25 le « souvenir » qu'il associe au « remord ». Il souligne ainsi l'idée de regret, qui se joint et reprend les sentiments de désespoir et de mélancolie présents dans l'ensemble du texte.

Si Victor Hugo s'exprime clairement sur sa désolation face à lasituation, il en suggère la cause principale qu'est le poids de la solitude qui repose sur lui, à travers deux facteurs.

Premièrement, l'écrivain met en évidence dans son poème le sentiment d'invisibilité qui l'habite.
Tout d'abord, ce sentiment se retrouve dans la construction du poème : comme dit plus haut, Hugo effectue un dialogue à sens unique avec un jeu de question/réponse à lui même.Cet élément insiste sur la solitude qui accable le poète. Il évoque ensuite son impression de ne plus être vu, comme au vers 20 où il se caractérise de « spectre » : il serait alors bien présent mais semblerait irréel aux yeux des autres puisqu'impossible à voir. Dans la continuité de cette impression, il fait allusion au fait de ne pas être entendu non plus lorsqu'il affirme qu'il « appelle sansqu'on [lui] réponde ». Ces éléments l'amènent par conséquent à penser s'il n'est pas réellement oublié lorsqu'au vers 10 il se demande : « Est-il quelqu'un qui me connaisse ? ». Quelques vers plus loin, Hugo continue de se questionner, sur sa propre identité cette fois :  « ne suis-je aussi qu'un souffle, […] ne suis-je aussi qu'une onde ? » Il se définirait alors comme quelque chose de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire littéraire sur un extrait des contemplations de victor hugo
  • Commentaire de texte : Les Contemplations, « Demain, dès l'aube... » Victor Hugo.
  • Commentaire littéraire tristesse d'olympio victor hugo
  • Plan de commentaire littéraire : melancholia de Victor Hugo
  • Commentaire litteraire poesie napoleon iii victor hugo
  • les contemplations de victor hugo
  • Les contemplation de victor hugo
  • Commentaire littéraire- fable ou histoire de victor hugo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !