Commentaire littéraire sur "le pouvoir des fables"

553 mots 3 pages
Commentaire littéraire sur «Le pouvoir des fables»

Au XVIIe siècle, les fables sont associées aux contes vulgaires. Elles ont pourtant un rôle didactique qui est d'instruire et de plaire. Elles peuvent aussi avoir un rôle politique et faire changer le point de vue de la société.
Jean de la Fontaine, baptisé en 1621 et mort en 1695, est un fabuliste du XVIIe siècle. Auteur incompris de l'époque, il est aujourd'hui considéré comme le plus grand poète de son siècle. Il publie un grand nombre de recueil dont un s'intitulant Fables, et qui contient «Le pouvoir des fables». Cette fable est destinée à Monsieur de Barillon, qui est un politicien et ambassadeur de Louis XIV. Elle contient un certain suspens ce qui incite le lecteur à la lire jusqu'au bout.
Elle a également un cadre historique et politique car Jean de la Fontaine parle d'une guerre entre la France et l'Angleterre qui pourrait être évitée.
En quoi les fables sont-elles des critiques de la société ?
Nous allons étudier dans cette fable son contexte historique, la clairvoyance de l'orateur et la rôle de la morale.

Dans cette fable, Jean de la Fontaine parle beaucoup de l'Antiquité grecque et de la mythologie. Il compare le roi Louis XIV à Hercule «N'est-il point encor temps que Louis se repose? Quel autre Hercule enfin se trouverai las» v.17-18 puis l'Angleterre à Hydre «De combattre cette Hydre?» v.19 pour montrer la puissance des personnages évoqués.
Il parle aussi d'une autre fable dans cette fable, c'est une mise en abyme « Du lapin et de la Belette » v.8, et de son vrai nom «Le loup, la belette et le petit lapin ».
L'orateur décrit le peuple d'Athènes comme « vain et léger » v.34 ce qui se rapproche du peuple du XVIIe siècle qu'il voit comme un « animal aux têtes frivoles » v.44.

L'orateur essaie de monter au peuple qu'il y a un danger, mais personne ne l'écouta. Les expressions « art tyrannique » v.36, « parla fortement » v.38, « figures violentes » v.40 et « Il fit parler les morts,

en relation

  • Commentaire littéraire : la fontaine, « le pouvoir des fables », fables.
    1312 mots | 6 pages
  • Caca
    1227 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte sur "le chêne et le roseau" de jean de la fontaine
    1435 mots | 6 pages
  • Commentaire composé sur le chêne et le roseau de la fontaine.
    1720 mots | 7 pages
  • La peste
    2149 mots | 9 pages
  • méthode dissertation
    1601 mots | 7 pages
  • En quoi le récit littéraire avec les moyens qui lui sont propres est il efficace pour argumenter
    25962 mots | 104 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • Le loup et l'agneau
    2607 mots | 11 pages
  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages