Commentaire d'un passage du colonel chabert

Pages: 7 (1608 mots) Publié le: 31 janvier 2011
« Le colonel Chabert », roman réaliste, est l'une des premières œuvres d’Honoré de Balzac, un maître incontesté du roman du XIXème siècle. Auteur d’une centaine de contes et de pièces de théâtres, il est devenu célèbre grâce aux nombreux romans réunis sous le titre de « la Comédie Humaine ». Ce roman a été publié au printemps 1832 sous le titre L’Artiste, mais paraît sous sa forme définitive en1844, et fait vibrer plus d'un lecteur : il est considéré presque d'emblée comme un chef-d'œuvre. En tant que tel, ce roman est une parenthèse émouvante dans la galerie de portraits balzaciens, un hommage rendu aux grognards de Napoléon Ier. Ce roman relate donc l’histoire de l’avoué Derville qui reçoit la visite d'un vieillard misérablement vêtu. Il assure être le colonel Chabert, passé pourmort à la bataille d’Eylau en 1807. Le vieil homme raconte comment il a survécu miraculeusement. Il revient dix ans après et souhaite réclamer son titre, faire valoir ses droits et revivre avec sa femme. Mais celle-ci s’est remariée : elle le repousse et refuse de reconnaître son ancien mari. L’avocat accepte d’aider le colonel en proposant une transaction à son ancienne épouse. Par dignité,Chabert refuse cet arrangement et disparaît. Repoussé par sa femme, condamné pour vagabondage, le colonel Chabert finira misérablement sa vie à l’asile. L’extrait étudié se passe au moment de sa rencontre avec Derville, Balzac brosse un portrait de Chabert. On peut se demander comment Balzac représente la déchéance de l’homme à travers son personnage principal. Nous étudierons dans un premier tempsl’apparition mystérieuse du Colonel, avant d’évoquer le Colonel Chabert lui-même.

C’est après la présentation des lieux et des personnages que le Colonel Chabert, entre en scène. Balzac a retardé cette présentation, ce qui met en exergue la notion de mystère à travers le protagoniste.
Tout d’abord, nous constatons que dans l’ouvrage, Balzac utilise principalement le point de vue omniscient. Maispour le portrait de Chabert, il utilise plus le point de vue interne pour créer l’impression de mystère : le lecteur n’en sait pas plus que les personnages eux-mêmes. On voit que l’avoué est sous le choque à la vue du colonel. « Le jeune avoué demeura pendant un moment stupéfait en entrevoyant dans le clair-obscur le singulier client qui l'attendait », cela surprend le lecteur et l’encourage às’interroger au sujet de Chabert. Ce coté intriguant u personnage est renforcé par le champ lexical du mystère : « stupéfait » (L. 2), « mystérieux » (L. 12), « étonnement » (L. 7), « hasard » (L. 21). Ce même point est aussi souligné par la présence de suppositions. Durant tout le texte, l’ avoué ne fait que supposer : « je ne sais quoi de funeste » (L. 32), « quoique » (L.24) « les indices » (L. 35) «vous eussiez dit » (L. 13) « peut-être pas » (L. 5), ce qui renforce une fois de plus l’idée de mystère. Ils le désignent par des termes vagues, comme « l’ensemble du personnage » (L. 9). Durant la scène, Chabert est partiellement caché «l’ombre cachait si bien le corps… » (L. 18), d’où la répétition du même vocabulaire : « cachait » (L. 18), « caché » (L. 10), pour que l’ avoué et donc lelecteur s’interrogent au sujet de Chabert. L’oxymore « clair-obscur » (L. 1) montre bien que l’avoué ne sait pas à quoi s’attendre : quelqu’un de «bon» ou de « mauvais ».
De même, on remarque que le colonel Chabert se voit attribuer un aspect fantomatique. Cette aspect fantomatique est souligné par l’accumulation (L. 26) « les rides blanches, les sinuosités froides, le sentiment décoloré… ». Ainsi lepersonnage reste-t-il immobile : «l'absence de tout mouvement dans le corps » (L. 27), on le compare donc à une figure de cire « Le colonel Chabert était aussi parfaitement immobile que peut l'être une figure en cire » (L. 5). On compare même Chabert à un mort-vivant, un déterré « physionomie cadavéreuse » (L. 27) « funeste » (L. 32) « semblait mort » (L. 16). « L’ombre cachait si bien le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé (colonel chabert )
  • Commentaire composé sur le colonel chabert
  • commentaire compose sur le colonel chabert
  • Commentaire de texte sur le colonel chabert de balzac
  • Commentaire composé balzac le colonel chabert
  • Commentaire composé "colonel chabert" complet
  • Commentaire compose sur le portrait du colonel chabert
  • Commentaire d'un passage de la peste de camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !