Communication électronique

4606 mots 19 pages
|

Introduction
Le terme anglais Short Message Service, plus connu sous l’acronyme SMS, est un service proposé conjointement à la téléphonie mobile permettant de transmettre des messages écrits de taille réduite et abrégée. Le langage SMS est un moyen de communication modifiant les caractéristiques orthographiques voire grammaticales d'une langue (dans notre cas présent il s’agit de la langue française) afin de réduire sa longueur, dans le but de diminuer la durée requise pour composer l'énoncé ou afin de réduire sa longueur en deçà du seuil maximum imposé par les messages SMS. C’est donc un service qui permet de transmettre des messages d’une longueur comprise entre 70 et 160 caractères suivant la langue utilisée. Le SMS est une façon divertissante de communiquer, c’est un jeu avec le langage; car le langage SMS en lui-même n’existe pas. Chaque utilisateur utilise en principe les classiques puis invente des mots à son gré. Tout est sujet de réflexion car les codes sont testés, changés et en constante évolution.
Chaque message est envoyé à travers un mécanisme (Stone and Forward) à un SMSC (SMS Center), qui essaie de le transmettre au destinataire. Si ce dernier n’est pas joignable, le SMSC stocke le message pour le retransmettre, après plusieurs essais. Deux opérations sont disponibles: le Mobile Terminated (MT), pour les messages envoyés à un terminal mobile, et le Mobile Originating (MO), pour ceux qui sont envoyés depuis un terminal mobile. Il existe deux types de protocole de transmission de SMS: * Le protocole Short Message Service – Point to Point (SMS-PP), qui permet une transmission de point à point (entre SMSC et un téléphone mobile GSM). * Le protocole Short Message Service – Cell Broadcast (SMS-CB), qui permet une transmission par diffuser des messages (publicitaires, informations publiques, etc.) à tous les utilisateurs mobiles d’une zone géographique donnée (entre SMSC et plusieurs téléphones mobiles BSM).

Les travaux universitaires

en relation

  • La communications electroniques
    496 mots | 2 pages
  • Dictionnaire des termes utiles en communication électronique
    524 mots | 3 pages
  • Un prestataire de la société de l'information est-il un opérateur de communications électroniques ?
    5062 mots | 21 pages
  • Analyse comparé des impacts environmentaux de la communication par voie electronique
    13787 mots | 56 pages
  • Marketing communications dans un label de musique électronique (english)
    8841 mots | 36 pages
  • La banalisation de l'usage de la messagerie electronique remet-elle en cause les circuits traditionnels de la communication dans l'entreprise?
    1585 mots | 7 pages
  • Le québec serait-il mieux servi par l’adoption de la convention des nations unies sur l’utilisation de communications électroniques dans les contrats internationaux ?
    1415 mots | 6 pages
  • Service universel - Droit
    3503 mots | 15 pages
  • projet agence de voyage
    1957 mots | 8 pages
  • Gfgdfchghgh
    1855 mots | 8 pages