communication de crise

Pages: 6 (1343 mots) Publié le: 23 mars 2014
MIKEA
Le Sud malgache est une région hostile, à tout point de vue. Elle est imprégnée de mystères et de légendes que l’on pourrait raconter le soir au coin du feu pour enchanter l’imagination des enfants. Il va de soi que l’imaginaire y joue un rôle central, le rapport au mystique est omniprésent, l’étrange le dispute à l’irrationnel, et l’infini du ciel et de la terre ont inspiré, etcontinue à inspirer, les hommes dans leurs croyances et leurs us et coutumes. Les habitants sont dépositaires d’un patrimoine socioculturel très riche. Cette richesse se décline en particulier sur le plan musical. En effet, dans leurs luttes incessantes pour survivre dans ce milieu extrême, les hommes ont développé un sens aigu à leur rapport à la musique entre autre. Le résultat en est une grandevariété de rythmes aussi authentiques et empreints de nostalgie et de force les uns que les autres. Toutefois, aujourd’hui nous allons nous arrêter au groupe Mikea qui a naturellement développé son propre style.
Mikea ! Un nom qui se rapporte aux mythes s’il en fallait. Un nom qui sonne, que dis-je, qui tonne tel un coup de tonnerre dans le ciel bleu limpide du Sud profond de l’île rouge,autre nom donné à Madagascar. Mikea, un nom éponyme car son leader revendique l’appartenance à cette communauté qui vit en symbiose parfaite avec son milieu qui est constitué d’une portion de la forêt sèche du sud-ouest malagasy.
On ne peut pas parler du groupe Mikea sans parler des Mikea. Intéressons-nous donc à leur histoire.
L’existence de ce groupe humain était resté un mystère jusqu’àrécemment, d’aucuns avaient fini par croire que ceci relevait d’un fantasme. Qui sont-ils ? D’où venaient-ils ? Sur ces questions on ne peut avancer que des hypothèses.
L’une de ces hypothèses notamment se rapporte à cette légende. Les Mikea (ce n’était pas leur nom à l’époque) auraient débarqué tardivement dans cette région de Madagascar. Par contre elle ne disait rien sur leur origine. A leurarriver, le souverain local leur demanda d’aller s’installer dans la forêt, très dense en ce temps-là, car les places venaient à manquer sous le poids démographique. Il leur était interdit de passer outre sinon c’est la peine de mort. En fait, en agissant ainsi, il espérait secrètement se débarrasser d’eux, car ils croyaient fermement qu’ils ne pourraient pas survivre dans un tel milieu. D’autant plusqu’ils ne disposaient pas d’outils pour travailler la terre qui est déjà suffisamment ingrate.
Des années sont passées et le souverain voulut savoir si son dessein macabre avait abouti. Il envoya donc des guerriers pour voir ce qu’il était advenu de ces hommes, femmes et enfants qu’il pensait envoyer à la mort par une lente agonie. Mais grande fut leur surprise : non seulement les condamnés ontsurvécu mais ils avaient l’air de bien se porter. Leur nombre a même augmenté selon la constatation des envoyés. En apprenant cette tournure imprévue, le souverain prit conscience que cette situation pourrait à terme constituer une menace pour son règne. Ce qu’il redoutait en fait c’est que si ces gens avaient réussi à survivre dans la forêt, sans aucune contrainte, absolument libres, cela pourraitdonner une mauvaise idée à ceux qui n’approuvent pas son comportement despotique et ses décisions arbitraires en toute circonstance. Par conséquent, il y avait un risque que ces derniers ne fussent tentés d’aller renforcer le groupe de ceux qui habitent la forêt pour fuir ses exactions. Il demanda donc à ses guerriers de ramener tout le monde pour les éparpiller dans différents villages. Quand leroi demanda à ceux qu’il fit venir se présenter à lui comment ils sont arrivés à survivre. Il lui fut répondu qu’il y avait dans la forêt suffisamment de ressources pour se nourrir convenablement. En effet, selon les saisons il y avait des fruits, des tubercules, du miel, des petits gibiers, voire des sangliers. Et ils étaient passé maître dans l’art de piégeage de toutes sortes.
Quelque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Communication de crise
  • La communication de crise
  • Communication de crise
  • Communication de crise
  • COMMUNICATION DE CRISE
  • Communication de crise
  • Communication de crise
  • Communication de crise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !