Connais - toi toi - même

Pages: 12 (2928 mots) Publié le: 11 novembre 2010
Commentant un poème de SIMONIDE, SOCRATE raconte, dans le Protagoras, comment les Sept Sages de la GRECE se réunirent et déposèrent dans le temple de DELPHES, en offrande à APOLLON, les prémices de leur sagesse consignées dans des formules1. La plus célèbre d'entre ces formules est l'inscription votive : "Connais - toi toi - même"2 . Vraie ou fausse, l'anecdote mérite considération. Bien qu'ellefigure dans un temple, la sentence serait le fruit de la sagesse humaine, de la collaboration des esprits les plus éminents que comptait la GRECE. Elle est une offrande, elle a donc du prix. Elle délivre un message pour tous les hommes. Elaborée par les hommes, la sentence figure cependant dans un temple : en elle, se dépose un savoir humain ; par elle, une invitation divine est adressée. Fruit dela sagesse de certains hommes, elle appelle les hommes à une certaine sagesse et à un certain savoir : un savoir de soi - même, un savoir sur soi - même. Cette origine explique l'étrangeté du propos. La majesté du DIEU réclamait une tournure énigmatique3 , cependant que l'importance du message laisse espérer un déchiffrage. Un sens divin, mais accessible, à l'homme est dispensé.

Quelle estl'utilité de ce précepte s'il demeure obscur et quelle en est sa nécessité puisque chacun est en position de se connaître et cela immédiatement ?

Que chacun se connaisse, cela semble une évidence. A chaque réveil, chacun sait aussitôt qui il est. Il suffit de prononcer ces paroles : "Connais - toi toi - même" pour qu'aussitôt nous sachions ce qu'il nous est demandé de connaître, dit S. AUGUSTIN4 .Chacun se connaît de manière immédiate. Alors à quoi bon cet appel ? L'oracle nous demande de passer du sentiment de son existence à la conscience de son existence. Evoquant ses dérives en bateau sur le lac de BIENNE (5ème Rêverie), ROUSSEAU décrit ce contentement qui efface toutes les impressions extérieures au profit du seul sentiment de son existence5 . Pour sentir son existence, laconscience du monde extérieur doit disparaître6 . Ce sentiment de soi procure le plus grand des plaisirs. Mais il s'agit davantage d'une extase, d'une sortie hors de la conscience du monde, - et peut - être hors de la conscience de soi. L'oracle incite à passer de ce sentiment de soi à la conscience de soi. L'étymologie l'indique : cum - scire, le mot implique un redoublement : ce que je sais et que jesais que je le sais. La conscience est une connaissance, mais une connaissance d'une telle sorte que je ne peux pas en rendre compte. Je peux rendre raison de tout ce que je sais par des démonstrations en mathématiques, par les livres ou les documents pour l'histoire, par l'appel à l'expérience commune pour les sensations. Mais que j'existe, cela ne peut qu'être éprouvé sans jamais être partagé :moi seul, je sais que j'existe, et cela de l'intérieur. Cette conscience est donc une intuition. C'est pour cela qu'elle est immédiate. Ni les raisonnements, ni les témoignages ne suffisent. Je me connais par intuition, par coïncidence immédiate. Telle est l'expérience du cogito de DESCARTES (Méd. Mét. II). Première des certitudes découvertes, certitude fondamentale et fondatrice des autressavoirs, le "Je pense, je suis" se livre dans une intuition7 . Pourtant cette conscience de soi ne fait pas connaître grand chose : que suis- je donc ?8

"Connais - toi toi - même" appellerait à une connaissance de soi qui ne se résume pas à une prise de conscience. Il s'agit d'édifier un certain savoir sur sa nature ou sur son essence et non pas simplement s'en tenir au constat d'une existence. Maiscette entreprise de connaissance de soi se heurte à bien des obstacles contre lesquels l'oracle nous met en garde : connais - toi certes, mais par toi - même. Aussi DESCARTES entreprend - il de se défaire des opinions et des fausses connaissances et de retrancher le faux afin d'atteindre le fond de sa nature9 . Il distingue deux sortes d'attributs de l'homme : ceux qui relèvent du corps et qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Connais-toi toi meme
  • Connais toi toi meme
  • Connais toi toi-même
  • Connais toi toi-meme
  • Connais-toi toi-même
  • Connais toi toi meme
  • Connais toi toi-même
  • Connais toi toi meme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !