Contingence des systèmes et des pratiques : environnement, contexte et nouvelles technologies

949 mots 4 pages
Chapitre 4 :Contingence des systèmes et des pratiques : environnement, contexte et nouvelles technologies.

I-L’environnement externe et la mondialisation.

A la fois la concurrence intensive, la mondialisation des marchés et les évolutions technologiques modifient les relations entre l’organisation et son environnement, environnement général (mondialisation…) ou spécifique (ses clients…).
Un défit des entreprises est de rester concurrentielles. L’avantage concurrentiel est la mise en œuvre d’une compétence de base qui permet à une organisation de se démarquer nettement de ces concurrentes et qui lui procure un atout unique sur le marché, les technologies nouvelles font que se constitue un avantage essentiel qui peut constituer un avantage concurrentiel.
Il faut pour créer un élément à haute valeur ajouté que les concurrents ne peuvent imiter. Pour maintenir comme avant cette concurrence, il faut mettre en place la veille stratégique : surveillance attentive du marché et de l’environnement des concurrents.
Fabriquer un bon produit n’est pas suffisant. L’environnement général peut être cerné au travers de certains éléments :
-la conjecture économique.
-caractéristiques socioculturelles et sociodémographiques, ce sont les valeurs sociales prédominantes, elles peuvent toucher la personne mais aussi l’environnement.
-caractéristiques politiques et juridiques quels sont les objectifs des partis au pouvoir : exemple l’UE, l’OMC, etc.… .
-caractéristique des technologies c’est à dire quel est le stade de développement et disponibilité des outils technologiques.
-caractéristiques de l’environnement national : le climat.
Tous ces éléments ont un rôle prépondérant sur l’organisation.

A) L’environnement spécifique : partenaires et relations proches de l’organisation.

On fait référence au champ d’intervention de l’organisation où elle a un pouvoir d’action. Les éléments ont des incidences directes sur les activités quotidiennes des entreprises. C’est

en relation

  • La théorie de la contingence
    8082 mots | 33 pages
  • Contigence
    2750 mots | 11 pages
  • Asymétrie d'information au niveau de la banque
    977 mots | 4 pages
  • Ere moderniste
    2066 mots | 9 pages
  • Les approches managériales
    5836 mots | 24 pages
  • drive in
    3902 mots | 16 pages
  • L'école moderne du management
    2346 mots | 10 pages
  • Hhha
    1330 mots | 6 pages
  • théories des Systèmes d'informations
    6394 mots | 26 pages
  • but du contrôle budgétaire
    11947 mots | 48 pages