Corpus baulelaire dumal eluard

Pages: 15 (3512 mots) Publié le: 3 mars 2011
Corrigé
Question
Les trois textes du corpus présentent une image très noble du poète et l'opposent à l'humanité ordinaire. Le poète partage le même sort que la foule, dont il est le « compagnon[s] de voyage » puisqu'il est mortel et survole « sur les gouffres amers », selon Baudelaire. Le poète imaginé par Daumal lie leur sort : « Faites que je vive, et moi je vous ferai retrouver la parole ! »Pour Éluard aussi « ils ont maintenant l'assurance de parler pour tous ». Néanmoins, les trois auteurs isolent le poète de la foule, soit dans le ciel, soit dans les sommets, soit en prison. Ce dernier est l'objet de la moquerie des marins, des « sarcasmes » et des « rires », et même mort, il est ridicule, en se balançant « encore après sa mort ».
Cependant, la métaphore choisie par Baudelaire,si elle souligne la supériorité majestueuse du poète-albatros, « qui hante la tempête et se rit de l'archer » le prive de la parole, qui est son arme pour Daumal et Éluard. Ces deux derniers assignent un rôle précis à la poésie : exprimer la révolte de la « foule malheureuse ». Ils prônent donc l'engagement du poète, mais, comme le suggère Éluard, sa réussite se limite à une sorted'autosatisfaction : « Ils ont leur conscience pour eux. » Daumal conclut sur l'inefficacité du poète, qui écrit trop tard pour lui et pour les autres et se trouve condamné. Il traduit son échec par l'allégorie finale : « Au-dessus de sa tête tourne son dernier cri, qui n'a personne où se poser. »
Travaux d'écriture
Sujet 1 : commentaire de texte
Introduction
Après avoir brièvement fréquenté les surréalistes,Daumal fonda le mouvement poétique Le Grand Jeu. L'écrivain est mort de tuberculose en 1944, à l'âge de 36 ans. On connaît peu son œuvre, bien que le recueil Contre-Ciel ait été récompensé. On étudiera ici l'extrait final du texte « Les dernières paroles du poète ». Un poète emprisonné lutte pour trouver les mots qui le sauveraient – lui, mais aussi le peuple – s'il arrivait à les prononcer. Maisil y parvient trop tard et meurt pendu. Ce récit poignant incite à réfléchir sur la place du poète dans la cité. On analysera d'abord la parole du poète, puis on s'intéressera à sa condamnation et aux circonstances de celle-ci, pour chercher finalement la portée symbolique de ce récit.
I. La parole du poète
Le titre de l'extrait oriente d'emblée le lecteur vers l'essentiel : tout tourne autourde la parole du poète.
1. La longue lutte
La parole poétique ne vient que très tard ; elle éclate « au dernier moment […] par sa bouche vociférant ». En effet, le début du texte décrit la longue lutte intérieure du poète : « toute la nuit », le mot est « imprononçable ». Le verbe poétique est le fruit d'un long travail, de souffrances presque physiques. Il semble que la réticence soit égalementliée à la situation dans laquelle se trouve le poète : emprisonnement et menace imminente de la mort. Peut-être est-ce aussi une faute du poète velléitaire, qui a « trop balancé ».
2. Le cri
Le fruit de cette lutte intérieure est donc un poème en vers, qui évoque La Marseillaise, l'hymne national, par son début : « Aux armes ! » Le poète appelle le peuple au combat, et les armes invoquées sontdes « fourches », des « couteaux », des « cailloux », des « marteaux », des « faux » et des « pierres ». Ce sont plutôt des outils, détournés de leur fonction initiale –construire – pour devenir des armes de défense contre l'envahisseur. On comprend ainsi que l'« armée » levée est composée d'ouvriers et de paysans, et non de soldats ; ils sont pauvres, mais leur force est leur nombre : « vous êtesmille, vous êtes forts ». Il s'agit d'une vision très romantique du concept de « peuple », tel qu'il est né à l'époque de la Révolution française et qu'il a été développé par les Romantiques ainsi que tous les mouvements révolutionnaires du xxe siècle.
Le poète veut éveiller le peuple par son cri, présenté comme son arme à lui : « la parole éclata par sa bouche vociférant ». Ici, le cri est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • corpus Ronsard,Hugo et Eluard
  • Corpus eluard, hugo, apollinaire
  • corpus Hugo,Eluard;Cadou,Tardieu
  • Corpus poésie : ronsard, eluard, baudelaire
  • Corpus sur hugo, eluard, cadou, tardieu
  • Corpus baudelaire, eluard, aragon, daumal
  • Corpus poésie : ronsard, eluard, baudelaire
  • Corpus : hugo, éluard, cadou, tardieu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !