Corpus femme idéale

Pages: 5 (1132 mots) Publié le: 21 mars 2013
Corpus sur l'éloquence


Ce corpus regroupant trois extraits de textes d'auteurs différents qui sont Première Catilinaire de CICERON en 63 avant Jésus-Christ, un dialogue dénonçant le jugement de Catilina qui menace de détruire la république; le texte argumentatif Convaincre, de Jean-Bredin BREDIN et Thierry LEVY qui date de 2002, prouvant que l'éloquence n'est pas une chose acquise mais bienbien qu'il faut la travailler, ainsi que le roman Les Misérables de Victor HUGO (1862), critiquant le jugement injuste d'un innocent, présente les différents aspects l'éloquence. En effet, c'est grâce à une implication de l'orateur et de son récepteur ainsi qu'à la mise en place d'une stratégie cherchant à convaincre celui-ci, qui font que la prise de parole des intervenants de ces textesdeviennent efficaces.

En premier lieu, l'intervenant s'implique lui même et implique de façon émotionnelle le lecteur pour l'amener a prendre partie à sa cause. On observe que l’émetteur est très présent dans ce qui écrit par l'utilisation de la première personne du singulier « je » (l°1;2;7;8;15;21...) dans Les Misérables. Ou bien on constate que Cicéron s'adresse directement à son auditeur avecnotamment l'utilisation de la deuxième personne du singulier dans Première Catilinaire : « tu » (l°1;2;13...), « tes » (l°8), « ta » (l°9), de plus il pose beaucoup de questions rhétoriques pour faire entrer son auditeur dans son discours « Tes projets sont découvert, ne le comprends-tu pas ? » (l°8-9), « Ta conspiration, déjà entravée par la connaissance qu'en ont tous ces hommes-ci, est maitriséne le vois-tu pas? » (l°10-11-12) mais aussi l'utilisation d'une apostrophe dans ce même texte : «Ô temps! Ô meurs ! » à la ligne 16. Dans le récit de Jean-Denis BRODIN et de Thierry LEVY, il conduit les lecteur à prendre partie d'une manière ou d'une autre en utilisant la thèse contre « de croire que l’éloquence est un don » (l°2-3) ou il dit clairement que justement l’éloquence n'est pas quelquechose de inée mais aussi la thèse inverse en disant que si, c'est un don et c'est grâce à un débat entre les deux auteurs et la confrontation de plusieurs arguments que le lecteur sera au final dans un parti ou dans l'autre. Ou encore, dans Les Misérables de Victor HUGO, le lecteur est amené à penser que c'est Jean Valjean le coupable et non de l'accusé (M.Madeleine) car ici, au contraire,l'intervenant (Jean Valjean) est omniprésent que ce soit dans sa prise de parole ou dans ses arguments il ne parle que de sa culpabilité, ce qui ne laisse le temps au récepteur de penser à l'accusé. Le but est d'attirer l'attention du lecteur. On remarque aussi la présence l'allitération du son « i » dans Convaincre, Dialogue sur l'éloquence ainsi que la répétition du mot dans ce texte «cris»(l°9,11,13,15,21,23), et le champs lexical de la conspiration dans Première Catilinaire : (l°9) « conspiration », (l°20) « assassinat », (l°23) « ses poignards » et « la mort », (l°25) « les malheurs » et « que tu ourdis » qui montre ainsi l'intention malsaine de Catalina.

De plus, les intervenants mettent en place des stratégies pour convaincre les destinataire. En effet, chaque prise de parole estconstruit selon une structure précise : tous d’abord il y a l’exorde. Elle sert à capter l’attention du lecteur. Puis la narration de l’affaire avec la confirmation des preuves (ils apportent des preuves pour appuyer leurs thèses ou leurs opinions) et la réfutation des preuves adverses (ils essayent au maximum de démolir la thèse adverse en citant des preuves en contradiction avec leurs idées)Exemple, dans  Les Misérables, l.11 « J’ai volé Mme Myriel » et l.12 « j’ai volé Petit Gervais ». Dans le texte de V.HUGO, les jurés veulent condamner un innocent. Mais Jean Valjean arrive et dit qu’il est le vrai coupable. Et pour prouver cela, il apporte des preuves réfutant la première idée des jurés : l.21-22 « Vous trouverez chez moi, dans les cendres de la cheminée, la pièce de quarante sous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Corpus QUestion de la femme
  • Question corpus femme 19eme
  • question de la femme (sur un corpus)
  • Question sur corpus : la femme et les poetes suerrealistes
  • Le moi et le moi idéal
  • Corpus : en quoi l'évocation de la nature permet-elle au poète de faire l'éloge de la femme aimée ?
  • Corrigé corpus de texte : nana, la vengeance d'une femme, les yeux d'eau
  • Corpus En quoi la modernit po tique transforme t elle l image de la femme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !