Corpus francais

Pages: 6 (1451 mots) Publié le: 14 février 2012
Français
devoir maison type bac blanc

Question corpus

Ce corpus poétique est composé de quatre poèmes. «La Ronde sous la cloche» écrit en 1842 par Aloysisus Bertrand, «Les Ponts» ( du mouvement symbolisme) et «Aube» sont écrits par Arthur Rimbaud en 1886, puis nous avons un poème écrit par Henry Michaux en 1930 s'intitulant «La Jetée».
Tous ces textes réunis appartiennent au genrepoétique, plus particulièrement ce sont des poèmes en prose car aucun d'eux ne contiennent de rimes et dont le nombre de syllabes est libre, qui est une des principales caractéristiques des poèmes en prose. De plus nous remarquons qu'ils ressemblent à des petits récits ce qui est une autre caractéristique des poèmes en prose. Nous pouvons justifier que ces textes appartiennent à la poésie de part leurforme qui est celle de poèmes en prose, mais également grâce aux nombreuses figures de style utilisées.

Dans le poème «La Ronde sous la cloche» d'A. Bertrand, les paragraphes sont équilibrés et mis en valeur par des blancs cette structure peut faire penser à des strophes, contrairement au poème d'A. Rimbaud «Les Ponts» qui n'est fais que d'un bloc, ce qui donnerai plutôt au poème l'aspect d'unrécit. Ce dernier est de forme contradictoire avec le second poème d'A. Rimbaud, «Aube» qui , comme celui d'A. Bertrand, est séparé de blanc, avec un effet d'écho grâce à l'encadrement du premier et dernier vers étant plus court que les autres. Seul Henry Michaux montre ces deux caractéristiques de la forme des deux textes précédents dans son poème. Cela montre la souplesse et la malléabilité duparagraphe (étire ou au contraire réduit le paragraphe), il y a un véritable flux et reflux des mots. Les différences formelles des paragraphes justifient, en partie, que ces textes appartiennent à la poésie.

Dans l'ensemble de ce corpus nous pouvons remarquer qu'un langage poétique est largement déployé. Le poème d'A. Bertrand est riche en personnifications «une courut» lg 4, il parle icid'un des «douze voix» lg 3, il y en a également à la lg 5 «tourbillons fouetta ma fenêtre» et «les girouettes criaient», ainsi «gronda la foudre» lg 10 puis «Cette effrayante lueur peignait» lg 3. Nous remarquons également l'emploi de comparaisons, «les girouettes criaient comme des grues» lg 5 et «livres de magie brûler comme une torche» lg 12. Nous avons ensuite une métaphore «la lune fondit lesnuées» lg 16. Nous remarquons que tout les textes du corpus sont riches en métaphores, comparaisons et personnifications. Dans le second poème, «Les Ponts» d'A. Rimbaud, il y a la présence de rythmes ternaires «des mâts, des signaux, de frêles parapets» lg , qui se trouve être également une énumération, ainsi que des rythmes binaires «s'abaissent et s'amoindrissent» lg 4, ces procédés est un travailminutieux sur le poème. De plus, chaque poème évoque un paysage. Le présence de l'eau dans le poème d'A. Bertrand «la pluie» lg 16, d'A. Rimbaud «Aube» «L'eau était morte» lg 2, ainsi que dans le poème d'H. Michaux «regardait la mer» lg 8. Présence également de la montagne, de la forêt, tout ces paysages rappellent les lieux romantiques, les thèmes romantiques.
Nous avons un champ lexical de lacouleur dans le poème d'A. Rimbaud «Les Ponts», «gris» lg 1 , «veste rouge» lg 7. Les auteurs se préoccupent ici d'un travail particulièrement soigné sur le langage ce qui est propre à justifier le statut de poèmes de ces textes.

Tous, enfin, adoptent une progression comparable. Une rêverie du poète ( onirique chez A. Bertrand, hallucinatoire et visionnaire chez A. Rimbaud et à la croisée dela conscience et de l'inconscient chez H. Michaux) qui l'entraine dans un monde imaginaire ( «magiciens» lg 1 dans le poème d'A. Bertrand ) où il prend conscience de la brièveté de la vie et s'emplit de nostalgie («les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage» lg 17 dans le poème d'A. Bertrand, «anéantit cette comédie» lg 10 écrit par A. Rimbaud, dans le poème «Aube» nous avons «Au réveil il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • corpus francais
  • Corpus français
  • Corpus de français
  • Corpus, Français
  • corpus français
  • corpus français
  • Corpus de francais
  • Corpus francais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !