Corpus trois extraits voltaire, diderot et césar chesneau dumarsais

Pages: 6 (1448 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Chaque textes et différents le texte A montre que tout le monde a les même croyances quel que soit, le texte B lui fait comprendre la différence entre philosophes, autres humains et chrétiens, par contre le texte C fait voir la difficulté qu’on subit les philosophes.
Le texte A, a été écrit par Voltaire qui est un écrivain philosophe qui a marqué le XVIII° siècle, il occupe uneplace particulière dans la mémoire collective française et internationale. Dans cet extrait du chapitre XII de Zadig écrit en 1748, c’est un roman mais en même temps un conte philosophique, Voltaire fait passer un message à travers son héros éponyme, il se nomme Zadig c’est un esclave de Sétac dont il est devenu l’ami et le conseiller, se retrouve à Bassorah, cet extrait ce passe lors d’un repasqui réunis plusieurs peuples, il y a un Egyptien, un Indien, un Chinois, un Grec, un Chaldéen, un Celte et d’autres peuples.Ligne 1 à 4 le premier énonciateur est Voltaire il explique comment le repas ce passe et dès la première ligne on apprend qu’il se passe très mal << la querelle s’échauffa >> et à la deuxième ligne il en rajoute en disant <<Sétoc vit le moment où la tableallait être ensanglantée>>. C’est à la troisième et quatrième ligne que Voltaire annonce le début de l’intervention de son héros <<Zadig… se leva enfin >>. Zadig essaye de calmer tout le monde. Avant de faire parler Zadig, Voltaire un verbe qui introduit le discours << leur dit>> (l. 9)Ligne 9 à 22 un nouvel énonciateur qui est Zadig il parle à chacun des peuplesen essayant de leur faire comprendre qu’ils sont tous pareil d’une certaine façon <<vous êtes tous du même avis>> (l 10) que chacun a sa croyance quel qu’elle soit <<n’est-il pas vrai… mais celui qui a fait le gui et le chêne >> (l.11 à 12) <<vous révérez dans un certain bœuf celui qui vous a donné le bœufs>> (l.14 à 15) Dans ce paragraphe l’auteur introduitaussi des transitions <<car>> (l.10) <<mais>> (l. 12)et il continua en montrant à chacun d’entre qu’ ils sont tous du même avis <<vous êtes donc tous du même avis>> (l.22).Dans le dernier paragraphe (l.25 à 28) Voltaire redevient l’énonciateur qui nous apprend que Zadig a eu une injustice alors qu’il n’était pas on lui fît un procès où ils ont conclue qu’ilfallait le brûler vif.Dans ce texte Voltaire veut faire passer à travers son personnage le message que ça ne sert à rien de ce disputer pour des croyances culturelles spirituelles même si elles ne sont pas pareil car de toute façon à la fin ils croient tous au même dieu créateur.

Le texte B, a été fait par César Chesneau Dumarsais (1676-1756) est un grammairien. Il est surtout connupour un Traité des théories des figures de style, un ouvrage de rhétorique. Ami de Diderot, composeur des articles de l’Encyclopédie consacrés à la grammaire il rédigera l’article « Philosophe » qui reflète le mouvement dit des « Lumières ». Texte argumentatif défendant une certaine conception de la philosophie. De la ligne 1 à 8 Dumarsais s’ouvre et se clôt sur une double opposition : entre lephilosophe et les autres hommes, le philosophe et le chrétien il reproche aux hommes en général d’agir sans connaître les causes qui les font agir. la supériorité du philosophe sur les autres hommes réside dans sa faculté de « démêler les causes » (ligne 2-3) de son action : il réfléchit aux raisons qui le font agir, il se demande si elles sont bonnes, il ne se décide qu’après cet examen deconscience. Les philosophes peuvent ce dire indépendant. Il y a une métaphore <<celle de l’horloge qui se monte elle-même>> (ligne 4) elle prouve leur indépendance. Il semble reprocher au chrétien de justifier ce manque de réflexion un peu floue de grâce divine : celui qui agit bien possède la grâce, celui qui agit mal ne l’a pas. Ainsi la valeur de nos actions. De la (l.14 à 19) Dumarsais...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cesar dumarsais
  • César dumarsais
  • C Sar Chesneau Dumarsais
  • Ce Corpus Est Constitu De Trois Extraits De Trois Pi Ces De Th Tre
  • Question de corpus
  • Diderot extrait
  • Extrait la religieuse, diderot
  • Les trois lettres de meaulnes (extrait)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !