correction du sujet suivant: Est-il possible de connaitre autrui que de se connaitre soi-meme?

Pages: 9 (2144 mots) Publié le: 4 janvier 2015
59
L
E SUJET
France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7
Série ES, France métropolitaine, juin 2008
7 SUJET
Dissertation
Est-il plus facile de connaître autrui
que de se connaître soi-même ?
COUP de POUCE
ANALYSE DU SUJET
• Pourquoi cela serait-il plus facile ? Parce que autrui est « extérieur » et
semble donc pouvoir être appréhendé comme « objet ».
• On opposerait ainsil’objectivité possible de la connaissance d’autrui à
l’influence de la subjectivité dans la connaissance de soi-même.
• Mais autrui peut-il sans dommage être connu comme « objet » ? Et
comment appréhender sa propre subjectivité ?
PIÈGES À ÉVITER
• Pas de cours général sur autrui : hors sujet.
• N’oubliez pas que la question implique aussi que l’on examine les raisons
pour lesquelles il est difficile de seconnaître soi-même.
• Dans ces raisons, ne pas accorder une place exorbitante à l’inconscient :
copie déséquilibrée.
PROBLÉMATIQUE ET PLAN
Il est devenu habituel d’admettre que se connaître soi-même n’est pas facile,
pour des raisons liées à la subjectivité et à l’inconscient. La connaissance
d’autrui est-elle plus facile ? Si l’on admet qu’il se manifeste « objectivement »,
elle semblel’être. Mais s’en tenir à cette approche, c’est ignorer sa propre subjectivité,
et faire d’autrui un « objet » – ce qui sans doute le trahit. La difficulté
paraît donc équivalente.Autrui / Dissertation
60
Plan proposé
Introduction
I – Pourquoi est-il difficile de se connaître soi-même ?
II – Quelles facilités apporte en apparence l’extériorité d’autrui ?
III – Quels obstacles demeurent à laconnaissance d’autrui ?
Conclusion
UTILISER SES CONNAISSANCES
• Comte : critique de l’introspection comme connaissance de soi. La subjectivité
risque en particulier de fausser toute observation.
• Freud : l’inconscient comme vérité profonde du sujet. Comment puis-je y
accéder ?
• Sartre : le jugement d’autrui est néantisation ou chosification.
• S’il s’agit de connaître autrui en tant quetel, on ne peut le traiter ni comme
un simple objet, ni comme un alter ego. Cf. Levinas.
7 CORRIGÉ
Le plan détaillé est rappelé entre crochets pour vous aider, mais il ne doit en
aucun cas figurer sur votre copie. Il faudra donc soigner les introductions et
les conclusions partielles ainsi que les transitions entre les différentes parties et
sous-parties afin de guider le correcteur.[Introduction]
[Centrage] Combien de fois entend-on un proche – ami ou parent –
prétendre qu’il nous connaît mieux que nous-même ? [Problématique] Se
connaître soi-même est sans doute très difficile, parce que l’observation de
soi peut être faussée par le caractère et parce que, si on en reconnaît l’existence,
l’inconscient risque de nous échapper. Mais l’attention que nous
pouvons porter à autruiest-elle plus féconde ? Il est d’abord « objet »,
mais cette objectivation le trahit, et sa subjectivité ne risque-t-elle pas de
m’échapper ? Si, de plus, on admet qu’autrui est aussi une valeur morale,
peut-être importe-t-il davantage de le reconnaître comme tel que de le
connaître.France métropolitaine, juin 2008 CORRIGÉ 7
61
L
E SUJET
[I – Pourquoi est-il si difficile de se connaîtresoi-même ?]
[A. L’ambition n’est pourtant pas nouvelle]
Le conseil socratique : « Connais-toi toi-même » est ancien, et il semble
inaugurer un devoir d’autoconnaissance qui traverse une grande partie de
l’histoire de la philosophie. On doit toutefois souligner qu’il n’a guère, initialement,
de portée psychologique, et qu’il indique plutôt l’obligation de
se repérer comme être authentiquementhumain – ni animal, ni divin –,
porteur d’un certain nombre de valeurs et complémentairement de devoirs.
Ce n’est que progressivement que la formule acquiert sa signification
d’auto-analyse et de connaissance de sa propre subjectivité ou de ses
propres écarts relativement aux normes admises. Se connaître soi-même
devient peu à peu l’équivalent d’être capable de repérer son « moi », son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Est-il plus facile de connaitre autrui que de se connaitre soi-même ?
  • Est-il plus facile de connaitre autrui que de se connaitre soi-même?
  • Est-il plus facille de connaître autrui que de se connaître soi-même?
  • Sujet : puis-je me connaitre moi-même?
  • Est-il plus difficile de connaître autrui, ou de se connaître soi même ?
  • Est-il plus facile de connaitre autrui que soi meme?
  • Puis-je connaitre autrui comme soi-même
  • Sujet : "est-on le mieux placé pour se connaître soi-même ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !