Cours stigmatisation bts sp3s

497 mots 2 pages
| Stéréotypes | Préjugés | Définition | Idée préconçue que l'on se fait d'une catégorie de personnes ou d'un groupe social. Lippman, 1922, premier à introduire ce concept « catég descriptives simplifiées, par lesquelles nous cherchons à situer autrui » Leyens, 1983, « théories implicites de la personnalité que partage l'ensemble des membres d'un grpe soc » | Opinion négative à l'égard d'un individu ou d'un groupe. Justras, 1981, « prédisposition à réagir défavorablement à l'encontre de pers sur la base de son appartenance à une classe ou une catég » Maisonneuve, 1985, réunit une pluralité de styp | Origine socio- culturel | Font parti de notre héritage culturel au même titre que les normes, les habitudes | Origine cognitive | S'explique par la manière dont les individus traitent l'info que leur transmet l'environnement. Cerveau a la capacité de catégoriser, classer les infos, simplification des infos entrantes, styp | | Fonctions | - maintenir et renforcer une identité sociale positive - explicative - anticipatrice - justification - de reconnaissance sociale | - socioaffective | Caractéristiques | Sont à la base de la catégorisation sociale. Car les caractéristiques d'une catégorie sont basées sur des styp. Leyens, 1983, catégoriser permet de savoir ou de dire beaucoup de choses à partir de peu d'éléments Maisonneuve, 1985, - uniformité: semblable dans un groupe déterminé - prégnance: intensité varie d'un individu à l'autre - durabilité, constance - tonalité affective: jamais neutres | 3 compossantes: - affective - cognitive - comportementale | Perceptions, relations intergroupes | - influencent la façon dont nous traitons les infos - orientent notre attention, mémorisation - dirigent notre interprétation - peuvent provoquer des comportements attendus : effet Pygmalion - peuvent entrainer des conflits Sherif, 1958, nécessité de mieux se connaître afin d'éviter

en relation