Criminalistique

Pages: 5 (1138 mots) Publié le: 23 février 2011
La criminalistique

1. Introduction

La criminalistique permet de découvrir, d’analyser, et d’identifier les indices matériels de faits judiciaires (vol, meurtre,...). Elle établit la preuve d’un crime et permet d’identifier son auteur grâce à de nombreuses techniques scientifiques.

2. Les différentes méthodes d’identification d’un criminel

La dactyloscopie (étude des empreintesdigitales)

Les empreintes digitales sont formées par des crêtes de la peau présentes sur les mains et les pieds. Le dessin qu'elles forment est appelé dactylogramme. Chaque dactylogramme présente 3 motifs : les arcs, les boucles et les volutes.

L’identification faciale
La reconnaissance faciale étudie les caractéristiques du visage comme par exemple :
• L'éloignement des yeux
• Lataille de la bouche
• La longueur du nez...
Cependant, elle est peu fiable, surtout quand le sujet est mobile. De plus, le signal acquis est peut être perturbé à cause d’autres éléments tels que le maquillage, la pilosité, la présence ou l'absence de lunettes, le vieillissement et l'expression d'une émotion.

Identification par la voix
Chaque personne possède une voix propre que l'on peutanalyser à l’aide d’un micro. La reconnaissance vocale étudie ces caractéristiques :
• La fréquence (aigüe, grave, médium)
• La tonalité
• L'intensité (faible ou forte)
Toutefois, certains paramètres sont tenus en compte comme :
• Contenu linguistique (vocabulaire pauvre ou riche)
• L’état physique et émotionnel
• Les conditions d’enregistrement du signal de parole(bruit ambiant, appel par gsm,...)
Cette méthode est pratique car elle peut être utilisée via le réseau téléphonique, ce qui rend possible l'authentification à distance.

Identification des groupes sanguins
L’existence des groupes sanguins permet une meilleure précision dans l’identification des personnes.
Examen des cheveux et poils

Ceux-ci peuvent être des indices intéressants. Leurexamen au microscope permet de donner des informations sur les circonstances d’un crime (cheveux arrachés, coloration, maladie des cheveux).

Ecriture et documents
L'expertise en écriture consiste à mettre en évidence des preuves d'authenticité ou de falsification de documents contestés.
Analyse de l’écriture à partir d’une dizaine de facteurs, comme :
• la vitesse de calligraphie,
• lerythme des variations du stylo, (la hauteur des lettres)
• la pression exercée,
• et même le calcul de la distance de la plume suspendue entre deux lettres au-dessus de la tablette
Identification génétique

• Le processus de PCR (réaction en chaîne de la polymérase)

Il est semblable à la duplication-réplication de l’ADN. Le processus comporte 3 étapes :
1. Le fragmentd’ADN à double brin est séparé en 2 brins sous l’action de la chaleur.
2. Les fragments à simple brin sont hybridés à l’aide de courts fragments d’ADN.
3. On ajoute l’ADN polymérase ainsi qu’une quantité des 4 bases de nucléotides, et le processus de réplication commence.

La technique PCR permet d’amplifier des fragments d’ADN qui intéressent l’expert en criminalistique et detrier des fragments qui comportent des différences courantes entre les individus.

• L’analyse RFLP (ou polymorphisme)

Il permet d’analyser l’ADN contenu dans un poil, un cheveu, une goutte de sang, du sperme, de la moelle osseuse, ou tout autre tissu ou liquide organique comportant des cellules nucléées, et ainsi permet de déterminer l’empreinte génétique d’un être humain.
Dans lecas d’une tache de sang, c’est l’ADN extrait des globules blancs que l’on utilise ; les globules rouges n’ont pas de noyau et ne renferment donc pas d’ADN.
Le sperme contient une grande quantité d’ADN dans les spermatozoïdes, ce qui les rend très utile pour l’établissement d’empreintes génétiques, surtout dans les cas d’agressions sexuelles.
Ce processus est d’autant plus fiable que chaque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !