Criminologie

28414 mots 114 pages
Criminologie

La criminologie ce n'est pas du droit. Dans une certaine conception de la criminologie no a plutôt s'orienter vers l'étude des comportements déviant, fait de ne pas se comporter en société normalement. C'est une étude pour en tirer une politique, soit une politique assez générale, voir même une espèce de mythe selon lequel la déviance et la délinquance sont des maladies qu'il faut traiter, et on parlera alors de criminologie clinique.
Ce qu'il faut bien noter c'est que le phénomène criminel, avant d'avoir une réalité juridique est d'abord une réalité sociale qu'il importe d'étudier. Si la criminologie est nécessaire c'est que la technique pénale est une méthode archaïque pour traiter la délinquance. On a donc un traitement scientifique de la délinquance qui doit se poursuivre jusqu'à la fin du risque que présente le délinquant. On va avoir de célèbres criminologues dont un certain Grammatica et sa doctrine dite de la défense sociale (état dangereux à dépister auquel on applique des mesures pour faire disparaître cet état dangereux). Cette théorie de la défense sociale présente un grave inconvénient, c'est que la société applique des mesures de contrainte en se fondant sur une volonté et une potentialité et non pas sur la réalité des faits. Autrement dit, si on pense mal on peut faire l'objet d'une de ces mesures, et on voit toutes les critiques qu'on peut amener sur cette théorie au nom de la liberté individuelle. Droit à la liberté de la CEDH qui ne peut être contredit que si des actes ont été commis et qui sont contraires à la loi. Actuellement, par exemple l'internement psychiatrique est soumis à une audience devant le juge de la liberté et de la détention.
Autre aspect critique, l'homme politique demande si la criminologie permet un traitement efficace de la délinquance. L'intérêt de la criminologie, du point de vue intellectuel, c'est d'avoir un regard sur la réalité des choses pour apprécier le fonctionnement du système juridique. Il y a une

en relation

  • La criminologie
    7419 mots | 30 pages
  • Criminologie
    3671 mots | 15 pages
  • Criminologie
    7247 mots | 29 pages
  • Criminologie
    354 mots | 2 pages
  • Criminologie
    28720 mots | 115 pages
  • Criminologie
    641 mots | 3 pages
  • Criminologie
    980 mots | 4 pages
  • criminologie
    15012 mots | 61 pages
  • Criminologie
    728 mots | 3 pages
  • Criminologie
    2111 mots | 9 pages