Crise du capitalisme expliqué par dsk

Pages: 11 (2635 mots) Publié le: 15 janvier 2011
La crise du capitalisme expliquée par Dominique Strauss-Kahn - Le blog de Socialisme... Page 1 / 2

Vendredi 21 novembre 2008

La crise du capitalisme expliquée par Dominique Strauss-Kahn

Alors que Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI ,a indiqué qu'il profiterait de sa présence en France pour participer au vote du PS à Sarcelles (Val d'Oise), tout en jugeant que lesconfrontations secouant son parti, qui élit un nouveau chef, sont "inhérentes à la vie politique", il a accepté de répondre aux questions de six lecteurs du Parisien/Aujourd'hui en France qui avaient souhaité dialoguer avec lui pour tester l’homme et, d’abord, savoir comment lui imaginait, en ces temps de crise historique, l’année 2009. Pour préparer leur dialogue, le rendez-vous était fixé à 7 h 45, avenued’Iéna, à deux pas de l’Arc de Triomphe, au siège de la Banque mondiale. Souriant et en même temps grave, Dominique Strauss-Kahn surgit à 9 h 30. Poignée de main, présentation mutuelle et, tout de suite, la conversation s’engage. Sans accrocs, sur un ton direct et très pédagogique. Donc sans jargon.Dominique Strauss-Kahn garde à portée de main deux BlackBerry et un portable : à cause du décalagehoraire, l’économie, explique-t-il, ne s’arrête jamais. Il doit être aux aguets. A la fin de l’entretien, deux des lecteurs se font photographier avec l’hôte de marque. Dominique Strauss-Kahn, en cadeau d’au revoir, indique à tous que, s’ils ont une question à lui poser plus tard, ils pourront le joindre à Washington par mail : « Je vous répondrai », leur promet-il. L'interview BRIGITTE BONNET. Lasituation économique est catastrophique. Je m’inquiète pour l’avenir, pour nos enfants… DOMINIQUE STRAUSS-KAHN. A court terme, c’est vrai, la situation est très sérieuse. Il s’agit, pour les pays développés, de la crise la plus grave qu’ils aient connue depuis 1929, depuis la Seconde Guerre mondiale, en tout cas depuis au moins une soixantaine d’années. Deux choses sont très frappantes : lapremière, c’est que c’est la première vraie crise mondiale. Vous vous en souvenez peut-être : il y a dix ans, c’était la crise asiatique. Mais ce n’était, si j’ose dire, « que » l’Asie. Au début des années 2000, cela se passait en Amérique latine et, là aussi, ce n’était « que » l’Amérique latine. C’est la première fois qu’à cause de la mondialisation qui a des bons côtés, mais aussi beaucoup de mauvaisla crise se trouve partout. C’est la première crise de ce type, mais probablement pas la dernière. Comment sortirait-on, en effet, de la mondialisation aujourd’hui ? Donc, quand ça bouge quelque part, ça bouge partout. Il y a une deuxième raison qui fait que cette crise est très sérieuse. Auparavant, on avait affaire à des pays qui avaient mal géré : il fallait corriger le tir et les remettre surles rails. Là, c’est très différent : c’est le coeur même du fonctionnement du système financier qui est en cause. Et ce n’est pas un secret : même pour des spécialistes, il en a fallu du temps pour qu’ils comprennent ce qui s’est exactement passé. Vous avez donc raison, madame, non pas d’avoir peur, mais de considérer que la situation est grave. « Revoir tout le système capitaliste ? Je veuxbien, mais pour mettre quoi à la place ? » Avoir peur, j’ai peut-être tort, mais avoir des craintes pour nos enfants ? Vous avez raison…. Ce n’est pas du tout à prendre à la légère. Les conséquences sur nos enfants, sur les générations à venir seront réelles. C’est un fait que, pendant les années 1950, 1960, 1970 et encore 1980, le sentiment qui prévalait était que c’était parfois dur, mais qu’il yavait du progrès. Et que les enfants s’en sortiraient mieux que leurs parents. Ce sentiment, maintenant, a disparu. Et ça, c’est un vrai changement psychologique. Et puis la crise ne se limite pas à l’Europe avec des conséquences en matière d’emploi et de pouvoir d’achat qui peuvent être extrêmement sérieuses : elle touche aussi l’autre bout de la planète. En Afrique, par exemple, il y a,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crise capitalisme
  • La crise de 1929 est-elle un crise structurelle du capitalisme?
  • crise et apogée du capitalisme
  • La crise financière : la fin du capitalisme ?
  • La crise moteur du capitalisme
  • Paul jorion, la crise du capitalisme américain
  • La crise de 1929: une remise en cause du capitalisme liberal
  •  Le capitalisme a-t-il encore un avenir après la crise qu'il a provoqué?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !