Crise financière au mexique et en amérique latine

Pages: 12 (2871 mots) Publié le: 17 avril 2011
Crise du Mexique et de l’Amérique latine de 1982

0. Introduction

Le 15 août 1982, le Mexique annonce qu’il ne peut plus rembourser sa dette souveraine et déclare un moratoire à trois mois sur le paiement du principal de sa dette. Cela crée un effet de raréfaction générale des crédits qui provoque la déclaration de cessation de paiement de la plus part des pays latino-américains. L’Amériquedu Sud et L’Amérique Centrale s’enfonce dans une crise systémique de surendettement et entre ainsi dans la « décennie perdue » des années 1980, selon l’expression consacrée. La dette ne cessera de croitre depuis 1982 ; elle passe de 331 milliards de dollars en 1982 à 442 milliards en 1989. D’autre part, le taux d’investissement diminuera fortement de23-25% du produit intérieur brut dans lesannées 1970 à 16% à partir de 1983.[1] L’inflation augmentera et se généralisera dans presque tous les pays de la région, dans certains cas même, se traduira par de l’hyperinflation. D’autre part, les couts sociaux découlant et de la crise et de plans d’ajustement seront très important.

Pour avoir un aperçu plus concret de la virulence de la crise, penchons-nous sur la situation du Mexique. Enl’espace de six mois, le taux de change passe de 27 à 70 pesos pour un dollar, puis en période de taux de change libre le rapport se situe entre 100 et 200 pesos par dollar. L’inflation passe de 15% en 1973 à 35% en 1981 pour atteindre pratiquement 100% en fin 1982. Quant à la dette totale, la même année, elle avoisine 85 milliards de dollars, soit la seconde dette la plus élevé, après le Brésil pourles pays en voie de développement.[2]

1. Les origines de la crise
Cette crise résulte de la conjugaison de plusieurs facteurs, internes et externes.

a) La bancarisation de la dette
Un des facteurs externe de la crise est la privatisation et la bancarisation de la dette extérieure des pays latino-américains. Dans le contexte des euromarchés et plus particulièrement du recyclage despétrodollars, les grandes banques internationales mettent en place une politique de prêts massif aux pays en voie de développement déficitaires et en particulier, aux pays d’Amérique latine. En 1980, ces banques, qui sont devenues les principaux créanciers des pays latino-américains, participent à la hauteur de 70% du financement de leur dette, et dans les cas du Mexique, cela dépasse même 80%.
Au niveauinternational, il y a une surabondance de liquidité monétaire due aux pétrodollars, ce qui pousse les banques à se livrer une rude concurrence et a exercer des pratiques de démarchage pour écouler leurs dépôts excédentaires. De ce fait, elles ne prennent pas grand soin d’examiner l’emploi des ressources ni la détérioration des coefficients de solvabilité des pays emprunteurs. Ainsi les banquesprêtent à tour de bras sans vérifier la fiabilité du débiteur.

D’autre part, ces crédits bancaires se font sur un terme plus court et à des prix plus élevés que les financements bis- ou multilatéraux. Cependant, c’est surtout le caractère variable du taux d’intérêt qui aura des effets désastreux sur l’évolution de la dette. Ces taux d’intérêt sont fixés par rapport à un taux de référenceinternational, généralement le LIBOR, auquel on ajoute une marge de risque selon le débiteur. Ils permettent d’éliminer le risque de taux d’intérêt du prêteur pour le transférer sur l’emprunteur. Ainsi, lorsqu’à la fin des années 1970, les taux d’intérêt augmentent très significativement, cela se répercute d’autant plus fortement sur les débiteurs latino-américains. Le mécanisme des taux variables associé àla conjoncture constitue un des principaux facteurs de la crise.
En outre, à cause des délais très courts, ces prêts se transforment en accumulation d’échéance à court terme et donc en opérations de refinancement instantanées. Sur un terme plus long, la dette s’autonomise, ce qui signifie qu’une partie croissante de la dette sert à refinancer les amortissements mais aussi le paiement de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Antropologie régionale: amérique latine. mexique
  • Amérique Latine
  • Amerique latine
  • Amerique latine
  • Amerique latine
  • Amerique latine
  • Amerique latine
  • Amerique latine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !