Crises cycliques malgaches : mêmes causes, mêmes effets

7227 mots 29 pages
CRISES CYCLIQUES MALGACHES :

MÊMES CAUSES, MÊMES EFFETS
Par Erick Rabemananoro
Titulaire d’un master de science politique, Erick Rabemananoro prépare actuellement une thèse consacrée aux crises politiques malgaches. Il est déjà l’auteur de travaux se penchant sur ce sujet, dont un mémoire universitaire sur les « Limites de la diplomatie coercitive dans la résolution d’une crise » (Lyon III), et un ouvrage sur la « Modélisation d’un système d’analyse permettant l’anticipation de crise politique violente à Madagascar »
(CEDS-Madagascar).

L

e 26 juin 2010, Madagascar a commémoré le cinquantenaire de son retour à l’indépendance 1 en plein contexte de crise politique.
Durant cette période, neuf Chefs d’État ont exercé le pouvoir : Philibert Tsiranana 2, Gabriel
Ramanantsoa, Richard Ratsimandrava, Gilles
Andriamahazo, Didier Ratsiraka 3, Albert Zafy,
Norbert Lala Ratsirahonana, Marc Ravalomanana, et Andry Rajoelina 4.

l’État ont eu affaire à une alternance en dehors du cadre prévu par la Constitution en vigueur, soit pour arriver au pouvoir, soit pour le quitter
(voir tableau 1, p. 59). On notera cependant une exception à cette règle : Norbert Lala Ratsirahonana n’est pas arrivé au pouvoir par une crise politique violente, mais à l’issue de l’empêchement du Pr Albert Zafy en 1996, et il l’a quitté à la suite d’une défaite électorale.

Depuis 1960, Madagascar n’a jamais connu de transmission du pouvoir à la fin d’un mandat normal. En dix décennies, le pays n’a jamais pu instaurer une culture de l’alternance paisible,
« substitut non violent à la révolution » et qui
« caractérise aujourd’hui les démocraties qui fonctionnent » 5. Il y a certes eu des départs du pouvoir dans des conditions paisibles à la suite d’une défaite électorale, mais les scrutins correspondants ont été organisés par des Transitions, qui, elles-mêmes, ont été générées par des crises politiques 6. Par conséquent, au cours de leur carrière, tous ceux qui ont eu

en relation

  • madaascar
    4224 mots | 17 pages
  • SI
    38700 mots | 155 pages
  • Geopolitique
    12750 mots | 51 pages
  • Les apports de la micro-finance à madagascar
    22103 mots | 89 pages
  • La pauvreté et le commerce international
    32166 mots | 129 pages
  • Madagascar Rapport Combin D Ach Vement Du Document De Strat Gie Pays 2012 2013 Et De Revue De La Performance Du Portefeuille Pays 2012 Revis
    17348 mots | 70 pages
  • mlhm
    42693 mots | 171 pages
  • Les coups d'etat en afrique
    11919 mots | 48 pages
  • Étude ur la littérature orale négro-africaine : conte et griot .
    18570 mots | 75 pages
  • sujet a traiter
    95497 mots | 382 pages