Critique littéraire nuit d'octobre, musset

Pages: 8 (1932 mots) Publié le: 6 juin 2010
REVUE DESFévrier 1861
DEUX MONDES
FONDEE EN 1829 – PRESIDENT : MARC LADREIT DE LACHARRIERE, membre de l'Institut

Première publication du dernier poème du recueil des Nuits de Musset : la Nuit d'Octobre

Découverte il y a deux ans, la Nuit d'Octobre de Musset est publiée pour la première fois cinq ans après sa mort. Elle est considérée comme la suite et la conclusion de la Nuit de Mai,c'est la dernière étape du chapitre des trois précédents poèmes des Nuits. Après avoir évoqué les vaines séductions de la poésie dans la Nuit de Mai, puis l'obsession de la solitude dans la Nuit de Décembre, les illusions du plaisir dans la Nuit d'Août, l'auteur va se pencher sur les bienfaits de la douleur dans ce dernier poème découvert. Dans la Nuit d'Octobre, le poète narre à la muse ses souvenirset maudit celle qui l'a fait souffrir, elle le console alors et celui-ci va se disposer à renaître avec le jour qui se lève. Ce poème renvoie au thème de la première trahison qui a déjà servi au début de La Confession d'un enfant du siècle. L'auteur s'est inspiré des passages sombres de sa vie personnelle pour ces poèmes, notamment pour le dernier car il a été victime d'adultère par sa femmeGeorge Sand qui est ici représentée par Elvire. Mais comment le poète arrivera-t-il à guérir de son mal et apprécier désormais les joies terrestres? Au travers de l'évocation de ses douleurs, le poête apprendra combien la vie et le bonheur d'aimer sont indissociables de la souffrance et de la trahison.

Le poète est d'abord convaincu d'être guéri de la trahison d'Elvire, la Muse va gagner saconfiance afin qu'il lui narre ce qu'il l'a fait souffrir.
Le début de ce poème montre que la souffrance du poète appartient au passé. Elle apparait comme lointaine avec l'utisation du champ lexical du souvenir « lointain souvenir » (v.2), « enfui » et « rêve » (v.1). Ce mal est montré par le champ lexical de la douleur « mal », « souffert » (v.1) et « brouillards » (v.3) qui évoque la douleur qu'il apu ressentir lors de son amour brisé avec Elvire mais il croit cette douleur volatilisée avec le levé du jour « rosée » (v.4) et « aurore » (v.3). Ce champ lexical contraste avec la nuit, Est-ce le début d'une nouvelle phase?
La muse l'incite ensuite à lui raconter sa douleur qui selon lui vient de disparaître en l'interrogeant : « Quel est donc ce mal que j'ignore et dont j'ai si longtempspleuré? » (v.9-10) car elle dit dit encore en ressentir « Hélas! Je m'en ressens encore » (v.8). En évoquant son mal qu'il décrit comme « vulgaire » et « bien connu des hommes » (v.11), le poète passe de l'imparfait au présent « c'était » (v.11) puis « avons » (v.12) et « imaginons » (v.13). Ce passage du passé au présent montre la limite de son souvenir. La muse répète le mot "vulgaire" dans «vulgaire chagrin » (v.15) et « âme vulgaire » (v.16), elle dit ainsi au poète que son mal ne peut être banal. En se proposant son ami, la muse permet au poète de se confier à elle en sortant ce qu'il a sur le coeur. Elle le met en garde contre la Mort s'il se tait « Le sévère Dieu du silence est un des frères de la Mort » (v.20-21) car dans la mythologie grecque, Hypnos, dieu du Sommeil est frère deThanatos, la Mort.
Le poète ne peut définir sa souffrance et lui donne plusieurs aspects « amour », « folie », « orgueil », « espérance » (v.27) mais accepte toutefois de narrer son histoire. D'après la conjonction « si bien...que » (v.41), il est très sûr de lui concernant sa guérison et rassure la muse. Le poète veut montrer qu'il est facile de sourire en évoquant son ancienne douleur comme ilest facile d'en pleurer avec la répétition de « il est doux » et l'opposition des deux termes « pleurer » et « sourire » (v.47). La muse incarne une figure familière dans la comparaison « comme une mère vigilante » (v.49) qui est délicate et à l'écoute du poète « ainsi je me penche tremblante sur ce coeur qui m'était fermé » (v.51-52).
La muse est devenue la confidente attentive et presque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Critique littéraire "voyage au bout de la nuit "
  • Critique littéraire nuit d'encre philippe huet
  • Critique littéraire de "voyage au bout de la nuit" (chapitre 2)
  • Court dévellopement sur nuit d'octobre
  • Critique littéraire et une autre critique littéraire
  • Critique littéraire
  • Critique littéraire
  • Critique littéraire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !