Critique d'isocrate sur la nouvelle politique spartiate

Pages: 16 (3763 mots) Publié le: 15 février 2012
Le texte étudié est un extrait de l’œuvre Panégyrique d’Isocrate. Ce dernier, né en 436 et mort en 338, est un orateur attique dont les écrits sont principalement consacrés à l’unité des Grecs. Maître de d’éloquence à partir de 392, il apparaît ici comme l’auteur du Panégyrique auquel il a travaillé peut-être dix ou quinze ans. Le texte est publié en 380 lors d’une fête olympique, la panégyrie,d’où son titre. On appelait panégyriques les discours qui se prononçaient dans des panégyries, c’est-à-dire, dans des assemblées solennelles d’un peuple ou d’une nation. Les discours prononcés à la louange des Saints ont été appelés panégyriques, parce qu’on les récitait devant une multitude de personnes accourue de toutes parts pour célébrer leur fête. On sait que les jeux olympiques tenaient lepremier rang parmi les solennités de la Grèce. Là souvent les poètes, les orateurs, les historiens récitaient, au milieu des applaudissements, les poèmes, les discours, les histoires qui pouvaient intéresser toute la nation. Le Panégyrique d’Isocrate fut récité et publié dans une de ces grandes assemblées. C’est le premier discours politique d’Isocrate. Très sensible à la division des Grecs, il prôneleur unité face aux Barbares. Dans ses discours politiques, Isocrate affirme la nécessité pour les Grecs de se faire respecter du Grand Roi, pour ensuite préparer la colonisation en Asie. C’est un discours d’orateur athénien favorable à sa patrie. Deux modèles s’y opposent : celui de Sparte, ici critiqué, et celui d’Athènes. Isocrate dénonce la domination de Sparte et justifie l’hégémonie passéed’Athènes. Le sujet du discours et le but de l’orateur, ainsi qu’il l’explique lui-même, est de conseiller aux Grecs de mettre fin à leurs dissensions, de réunir leurs forces, et de marcher contre les Perses. Sparte est au plus haut point de sa suprématie mais cela n’est pas au goût de tout le monde. La guerre de Corinthe de 396 et la paix d’Antalcidas de 386, dont nous verrons quelques détailsdans le développement de ce commentaire, a rendu la question spartiate plus difficile qu’elle n’était auparavant. Comment Isocrate juge-t-il les Lacédémoniens en 380 ? Pour quelles raisons peut-on dire qu’ils passent à la démesure, à la décadence ? Nous répondrons à ces deux problématiques en trois temps. Tout d’abord, nous verrons la situation de la Grèce, fragile due à la guerre de Corinthe, puisnous étudierons les actions des Spartiates contre les Grecs et enfin nous verrons comment Isocrate voit les choses.

Dans une première partie, nous allons voir que la situation de la Grèce est difficile et fragile.
D’abord, nous allons faire un petit rappel en ce qui concerne la guerre de Corinthe et la paix d’Antalcidas. A Athènes, les aristocrates sont satisfaits de la paix soushégémonie spartiate. Au contraire, la majeure partie de la population est nostalgique de l’empire hégémonique athénien du Vème siècle ainsi que de ses profits. A Thèbes, s’affrontent deux factions, l’une favorable à Sparte, et l’autre qui est anti-laconienne. A Athènes, Thrasybule, décide en 396 qu’il est temps de se rebeller face à cette hégémonie spartiate. Une alliance est donc conclue entre Thébainset Athéniens contre les Spartiates et les Phocidiens. Les Thébains lancent l’offensive en envahissant la Phocide, alliée de Sparte et les troupes de Lysandre sont ainsi battues. Les alliés de la coalition anti-spartiate, qui regroupe donc les Athéniens, les Thébains, les Corinthiens et les Argiens, établissent un conseil commun à Corinthe et obtiennent de nombreux ralliement. Mais les Spartiatesremportent une victoire, grâce au soutien d’Agésilas, à Némée, puis à Coronée mais perd cependant son hégémonie maritime. En effet, à Chypre, Conon, avec le soutien du roi Evagoras, obtient du satrape Pharnabaze le commandement de la flotte phénicienne, avec laquelle il affronte la flotte spartiate. Il emporte la bataille navale de Cnide en 394, chasse les spartiates de la Mer Egée et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la nouvelle critique
  • Critique Politique
  • La nouvelle critique et ses 3 courants
  • Critique de la politique lettres persannes
  • Critique de l'economie politique
  • La nouvelle écologie politique
  • La nouvelle éconologie politique
  • Critique de l`economie politique marx

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !