Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

Pages: 8 (1783 mots) Publié le: 11 novembre 2012
Dissertation de Philosophie

"Désirer est-ce nécessairement souffrir ?"

Introduction

De tout temps, il est souvent admis que le désir se définit comme un manque à combler, à satisfaire. Du latin "dediderare" (regretter l'absence de) et "considerare" (contempler une étoile), le désir est un souhait de l'existence qui peut porter sur une réalité naturelle ou artificielle, matérielle ouimmatérielle. Ce manque que l'on cherche à satisfaire peut aussi provoquer des souffrances physiques ou des troubles de l'âme en fonction de la nature du désir.

Cependant, si désirer faisait inéluctablement souffrir, ne serait-ce pas toute l'existence qui serait souffrance perpétuelle ? En effet, désirer semble faire partie de la nature humaine. Ainsi le fait de désirer peut également être uneforce motrice qui nous pousse à agir de façon constructive, de façon à atteindre nos objectifs et ainsi satisfaire nos désirs ; une force finalement qui contribue à faire progresser l'humanité.

Ainsi, cette réflexion nous amène au final à nous interroger sur la finalité même du désir. Afin de répondre à cette problématique, nous expliquerons tout d'abord en quoi le désir peut être considérécomme un manque qui semble faire souffrir inévitablement, ensuite nous nous attacherons à démontrer en quoi le désir peut être un levier permettant d'agir positivement sur notre existence et enfin, nous réfléchirons à la façon de contrôler nos désirs afin qu'ils ne deviennent pas obsessionnels, paralysants et qu'ils ne ramènent pas inéluctablement à la souffrance.

I) Désirer, un manque qui semblefaire souffrir inévitablement

S'il est admis que nous éprouvons tous des désirs, tous les désirs ne se valent pas. Nous éprouvons tous des désirs naturels nécessaires, communément appelés besoins, relevant d'exigences biologiques, tels que le besoin de dormir, la soif ou la faim. L'accomplissement des ces besoins est un comportement universel nécessaire à la vie elle-même, auquel on ne peut sesoustraire. Leur non satisfaction entraînent inéluctablement des souffrances physiques et faute d'être satisfaits, ce manque remet inéluctablement en cause la survie de l'être humain, comme il le ferait pour toute vie, animale ou végétale.. Faute d'être à l'écoute de ces besoins vitaux ou de pouvoir les satisfaire, l'être humain peut se mettre ou se trouver en danger. La souffrance provoquée parla non satisfaction de nos besoins vitaux, pousse à la recherche des voies et moyens pour satisfaire ce manque vital : il s'agit alors de l'instinct de survie. Par exemple, le fait de ne pas manger provoque nausées et vertiges.

Au-delà de ces besoins vitaux, dans une limite (certes subjective) permettant de satisfaire à la vie et à l'épanouissement de l'être humain, tous les autres désirs sontà interroger pour comprendre en quoi ils peuvent être sources de souffrances, nécessairement ou pas.

Mis à part les besoins vitaux, selon Epicure, l'Homme éprouve également des désirs simplement naturels (ex: boire du champagne), ou des désirs vains qui sont soit artificiels (ex: devenir riche et célèbre), soit irréalisables (ex: être immortel). Le désir est perçu en philosophie comme unetension qui nous pousse vers un but à atteindre ; but considéré comme source de satisfaction, de plaisir et donc de bonheur. De ce fait, l'insatisfaction de ses désirs engendre une frustration qui peut être plus ou moins grande en fonction de la force du désir. Cependant cette frustration est systématiquement à la base d'émotions négatives comme la colère, l'impatience ou la tristesse qui sont alorsgénératrices de souffrances et de douleurs. Prenons effectivement l'exemple du collectionneur type, que ce soit de timbres, de voitures, ou d'objets à l'effigie à de sa star idolâtrée, celui-ci ne sera entièrement satisfait que lorsque sa collection sera complète. Et ne le sera-t-elle jamais ? Puis, au cas où il parviendrait à terminer une collection ou à s'en détourner, n'en entamera-t-il pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • désirer est ce nécessairement souffrir
  • Désirer est ce nécessairement souffrir?
  • « Désirer est-ce nécessairement souffrir ? »
  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir
  • Philosophie: Desirer, est-ce necessairement souffrir?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !