Philosophie: Desirer, est-ce necessairement souffrir?

Pages: 5 (1200 mots) Publié le: 8 octobre 2014




Dissertation: Désirer, est-ce nécessairement souffrir?


Il est souvent admis que le désir se définit comme un manque à combler, à satisfaire, qui peut être une source de souffrance pour l'Homme. Cette douleur provient de l'insatisfaction de l'individu lorsque le but n'est pas atteint, mais elle peut également être liée au fait de désirer lui-même. Alors la question peut se ramener àces termes: Désirer implique-t-il inévitablement la souffrance? Si désirer faisait obligatoirement souffrir, toute l'existence se résumerait donc à souffrir? Effectivement, désirer est un fait de la nature humaine qui nous pousse à agir de façon à atteindre nos buts, qui contribue en quelque sorte à faire progresser l'humanité. Cependant, n'existe-t-il pas un moyen pour éviter cette souffrancequi semble inéluctable? Nous constaterons tout d'abord que le fait de désirer entraîne bien souvent une souffrance physique ou psychologique chez l'Homme, puis nous verrons que le désir n'implique pas forcément de la douleur, enfin nous examinerons la possibilité de contrer cette souffrance.



Rappelons que le désir et la souffrance sont interdépendants. Selon l'Étique de Spinoza, l'Hommeserait victime d'illusions, pensant dominer la nature alors qu'il n'est qu'un « empire dans un empire » obéissant aux lois de la nature. Le désir serait bien souvent provoqué par des passions qu'il pense maîtriser telles que l'amour ou la haine. Mais nous savons que l'Homme est plus ou moins prisonnier de ses passions, du fait de sa passivité à leur égard, victime d'une souffrance qu'il n'a pastoujours choisi de ressentir. Par exemple, la douleur entraînée par la jalousie amoureuse due à cette passion qu'est l'amour lorsque l'Homme désire une autre personne, ne peut être évitée. Ce dernier voyant son désir insatisfait, est amené à ressentir de la haine, c'est à dire de la tristesse accompagné d'une cause extérieure qu'est ici la jalousie, et donc de la souffrance. Cette image nous prouvedonc que le désir d'un objet ou d'une personne s'accompagne généralement d'une douleur lorsqu'il n'est pas satisfait.

L'insatisfaction d'un désir se rapporte à un manque qui n'est pas encore comblé, un souhait qui n'est pas encore exaucé. L'Homme est donc dans le besoin. Et comme tout besoin qui n'est pas satisfait conduit à une privation de la part de l'individu, la souffrance est donc inévitablePrenons l'exemple de la faim: lorsque l'Homme est en manque de nourriture, il se prive de manger, son désir reste donc insatisfait. Celui-ci va souffrir de la faim tant que le manque existe, c'est à dire jusqu'à ce que le désir disparaisse. Cet exemple vient encore une fois appuyer la thèse du désir provocateur de souffrance énoncée par tant de philosophes tels que Platon ou encore Spinoza.Parlons ensuite d'Épicure, philosophe renommé de la Grèce antique, ayant bien souvent reproché à l'Homme d'être obsédés par des désirs non-naturels comme devenir célèbre ou bien être riche plutôt que par des désirs naturels nécessaires tels que la tranquillité de son corps ou de son esprit. Sa critique repose sur un blâme de la société qui nous pousse à toujours être dans l'attente de quelquechose, l'Homme désirant plus que ce qu'il possède déjà, comme nous le montre d'ailleurs Schopenhauer: « le désir est long, et ses exigences sont infinies ». Alors si la vie d'un individu se résume à des désirs perpétuels, et que désirer provoque nécessairement de la souffrance, vivre se résume donc à souffrir continuellement? Cette question nous renvoie immédiatement au mythe de tonneaux des Danaïdes.Ces dernières étant condamnés à remplir un tonneau percé jusqu'à leur mort, ce mythe reflète l'image énoncée précédemment, c'est à dire celle de la vie humaine se résumant à chercher constamment à satisfaire des désirs toujours renouvelés.



Nous avons précédemment constaté que le désir est bien souvent source de souffrance, nous allons donc maintenant nous intéresser à la positivité du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • désirer est ce nécessairement souffrir
  • Désirer est ce nécessairement souffrir?
  • « Désirer est-ce nécessairement souffrir ? »
  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !