Dans quelle mesure la croissance economique accompagne-t-elle le developpement ?

Pages: 31 (7523 mots) Publié le: 15 septembre 2013
L’EXTERNALISATION : UNE FORME ORGANISATIONNELLE NOUVELLE
INTRODUCTION
L'externalisation consiste à se procurer auprès d'un prestataire un service qui était
auparavant fourni par les services internes de l'entreprise. En parallèle, les actifs et les salariés liés à
cette activité sont transférés vers le prestataire. Depuis le début des années quatre-vingt-dix,
l'externalisation est devenue unsujet central pour le management stratégique. Aux Etats-Unis, une
organisation qui lui est entièrement dédiée a même été créée : The Outsourcing Institute.
L'externalisation d'activités périphériques comme la restauration, l'entretien ou le
gardiennage par exemple est une pratique courante. En revanche, celle d'activités plus critiques
pour la bonne marche de l'entreprise (l'informatique, lalogistique ou les télécommunications par
exemple) est plus récente et pose un réel problème de management. L'exemple pionnier est celui
d'Eastman Kodak, qui a pris la décision en 1989 de faire gérer ses centres informatiques par une
filiale d'IBM et ses systèmes de télécommunications par Digital Equipment Corporation
(Martinsons, 1993). Divers éléments poussent en effet les entreprises à sedemander si toutes leurs
activités doivent continuer à bénéficier d'investissements et d'efforts de développement : la
récession économique (Hendry, 1995) ; la croissance continue du marché des services (Jennings,
1996) ; l'utilisation abusive du concept de «core competence», suggérant l'externalisation de toutes
les activités non-stratégiques (Hendry, 1995) ; le recours généralisé au«benchmarking» (Kets de
Vries et Balazs, 1996). Pourtant, malgré le nombre d'opérations en cours, l'attitude des managers
face à l'externalisation reste globalement mitigée (Alexander et Young, 1996).
L'externalisation est une forme organisationnelle nouvelle que nous allons essayer d'analyser
rigoureusement en nous appuyant sur un certain nombre d'éléments théoriques. Le pilier principal
sera lathéorie des coûts de transaction. Mais cette approche présente des limites. L'aspect foncier
de l'externalisation (suite notamment au transfert de ressources) sera beaucoup mieux envisagé à
l'aide de la théorie de la ressource. L'étude des contrats de long terme nous permettra aussi
d'analyser finement le contrat, fondement de la structure organisationnelle d'externalisation,
notamment en la présenced'une spécificité forte. Le recours à la littérature sur les contrats
relationnels et la confiance sera finalement nécessaire pour comprendre la notion, parfois considérée
comme contradictoire, de contrat de partenariat d'externalisation. Nous commencerons par définir
l'externalisation avant de mettre en valeur les apports et les insuffisances des différents courants
théoriques. Nousformulerons enfin un certain nombre de propositions autour de l'externalisation
comme forme organisationnelle nouvelle.
I) L'EXTERNALISATION, UNE FORME ORGANISATIONNELLE NOUVELLE

A) LA LITTERATURE CONSACREE A L'EXTERNALISATION
Jusqu'à présent, l'externalisation a surtout attiré l'attention de la littérature managériale.
Huber (1993) représente sans doute l'archétype de ces articles dont lavocation semble être de faire
3
la promotion de l'externalisation. Dans le même état d'esprit, on pourrait également citer Lacity et
Hirschheim, 1993 ; Lacity, Willcocks et Feeny (1995) ou Lacity, Willcocks et Feeny (1996).
On trouve également des articles plus rigoureux comme Willcocks et Choi (1995) ; Willcocks,
Fitzgerald et Feeny (1995) et surtout Quinn et Hilmer (1994), qui intègrent desoutils théoriques
comme la théorie des coûts de transaction (Williamson, 1975 et 1985) ou la théorie de la ressource
(Penrose, 1959, Wernerfelt, 1984, Barney, 1991, Grant, 1991, Amit et Schoemaker, 1993 ...).
Toutefois, tous ces articles restent centrés sur la question de la décision d'externalisation et cherchent à répondre à la question suivante : quelles activités peut-on externaliser ? Le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dans quelle mesure le développement accompagne-t-il la croissance économique?
  • Dans quelle mesure le développement accompagne-t-il la croissance économique ?
  • Dans quelles mesures le développement accompagne-t-il la croissance économique?
  • Dans quelle mesure le développement accompagne t'il la croissance économique ?
  • Dans quelle mesure le développement accompagne t-il la croissance ?
  • Dans quelle mesure la croissance économique favorise-t-elle le développement durable ?
  • Dans quelle mesure la croissance économique est-elle compatible avec le développement durable ?
  • dissertation dans quelle mesure concilier la croissance économique et le développement durable

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !