Dans quelle mesure la lecture des romans permet-elle de connaître une période historique et une société ?

4294 mots 18 pages
Le roman, un certain nombre de pages dûment numérotées ? Un récit en prose d'aventures totalement imaginaires ? C'est un peu court ! En fait, le roman est un genre littéraire aux contours élastiques, flous, caractérisé pour l'essentiel par une narration présentée habituellement comme fictionnelle, où l'on passe d'un personnage à l'autre, dont le lecteur suit jour après jour les pensées, les émotions et les actions. Il raconte une histoire de manière ordonnée et précise. Il invente un canevas. Autrement dit, être écrivain, c'est mystifier le lecteur en déformant la réalité des faits. Un conte de faits, alors ? Ce qui caractérise le roman au long cours, c'est l'épaisseur : cette narration longue, extensible et malléable, démontre que le romancier ne s'abandonne pas à l'imagination toute puissante mais à l'observation du monde : les lieux, les dates, la période historique, les faits ou anecdotes, les mœurs, les habitudes ou les conditions de vie, etc.
A tel point qu'un philosophe déclara un jour qu'il avait acquis bien plus de connaissances et reçu des enseignements dans les romans d'Honoré de Balzac que dans les ouvrages savants ou exégèses des économistes ou historiens. Les romans nous permettent-ils vraiment d'acquérir ce savoir et comment ? Dans quelle mesure le roman peut exciter la curiosité du lecteur, stimuler l'envie d'apprendre, faire connaître des choses nouvelles ou la cause des choses ?
Dans un premier temps, nous étudierons comment le roman braque notre curiosité sur l'histoire et la connaissance de notre société ou civilisation. Puis, nous nous efforcerons de démontrer que cette disposition naturelle du roman ne va pas sans une implication de l'auteur dans son œuvre, voire sans une forme d'engagement.

Le roman est un moyen pour l'auteur de décrire avec précision des événements politiques, sociaux, militaires, et de les faire revivre dans leur déroulement au lecteur. D'entretisser des intrigues multiples avec une réalité donnée. Roman à

en relation

  • Dans quelle mesure la lecture des romans permet-elle de connaître une période historique et une société ?
    1188 mots | 5 pages
  • Dans quelle mesure la lecture des romans permet-elle de connaître une période historique et une société ?
    967 mots | 4 pages
  • Les Romans Historiques
    1117 mots | 5 pages
  • Disertation
    1060 mots | 5 pages
  • Dissertation sur le romain (bac)
    1168 mots | 5 pages
  • Dissertation 2nde
    1389 mots | 6 pages
  • Eprueve
    1984 mots | 8 pages
  • Un philosophe a déclaré qu’il avait beaucoup plus appris sur l’économie et la politiquedans les romans de balzac qu’en lisant les économistes et les historiens. dans quelle mesure la lecture des romans permet-elle de
    769 mots | 4 pages
  • hehe
    1194 mots | 5 pages
  • eh-ru
    2137 mots | 9 pages