Dddd

253 mots 2 pages
Le nombre de victime de cette action qui précède T4 est estimé à au moins 5 000 enfants. Avec les enfants (jusqu’à 16 ans) éliminés lors de T4, le total des victimes atteint vraisemblablement le chiffre de 10 000.

Tous les enfants désignés pour l’élimination ne sont pas immédiatement tués. De nombreux enfants servent des mois durant à la recherche scientifique. A cet effet sont créés par les nazis plus de trente centres de recherches neurologiques concernant les enfants, les « Kinderfachabteilungen »… C’est le cas de la section infantile d’Eichberg dirigés par Walter Schmidt, qui collabore étroitement avec le directeur de la clinique neurologique de l’Université de Heidelberg, le professeur Carl Schneider… Après avoir servi de cobayes au professeur, les enfants sont renvoyés à Eichberg pour y être tués, et leurs cerveaux, prélevés, retournent chez le professeur Schneider pour des examens d’histopathologie… Il en va de même pour le Kaiser-Wilhelm-Institut (KWI) de Berlin-Buch (aujourd’hui institut Max Planck) ou uvre le professeur Julius Hallervorden, qui se fait une « collection » de 600 cerveaux de victimes de l’euthanasie. A Bernburg opère le docteur Heinrich Bunke (1914-2001), spécialement formé au KWI par Hellervorden : il repère les victimes, marque celle qu’il veut « traiter » d’une croix rouge sur le dos. C’est lui qui sans doute tourne la manette des gaz. Il récupère ensuite les cadavres marqués (les autres sont incinérés), les dissèque dans une salle spécialement aménagée, prélève leurs cerveaux qui sont expédiés au

en relation

  • dddd
    1727 mots | 7 pages
  • Dddd
    656 mots | 3 pages
  • dddd
    681 mots | 3 pages
  • Dddd
    1675 mots | 7 pages
  • Dddd
    290 mots | 2 pages
  • Dddd
    1218 mots | 5 pages
  • Dddd
    11497 mots | 46 pages
  • Dddd
    2616 mots | 11 pages
  • dddd
    559 mots | 3 pages
  • dddd
    1375 mots | 6 pages