De constantinople à istanbul

875 mots 4 pages
I De Constantinople à Istanbul, carrefour de civilisations.

1.1 Apogée de l’Empire Ottoman. (Questions 1, 2, 3 page 159)
1. La prise de Constantinople est importante pour les Ottomans. 1953, c’est tout d’abord l’ultime année des sièges de Constantinople. C’est l’aboutissement à de nombreux siècles où les tentatives de la prise de Byzance se sont enchaînées. C’est aussi la fin de l’Empire romain d’Orient. Les turcs, les Ottomans, ont acquis une ville puissante, vaste, d’une position géographique tout à fait favorable aux échanges, (notamment le port, ingénieusement construit), d’une beauté remarquable, une population nombreuse et active, comprenant des édifices et des bâtiments imposants, possédant charme et richesse. De nombreux monuments sont disposés à devenir lieux de culte ottoman, musulman. Constantinople est une cité tout à fait unique dans l’histoire, qui renforce la puissance de l’Empire Ottoman.
2. La prise de Constantinople ne s’est bien évidement pas réalisée de manière pacifique et joyeuse. C’est suite à un siège de la ville, au massacre de la population byzantine. Les occidentaux ont été massacrés, persécutés, violentés. Les maisons, les bâtiments publics, les édifices religieux, tout a été pillé. Constantinople autrefois chrétienne est totalement changée, de manière à devenir musulmane. Les églises, les monastères, les chapelles sont totalement « lavés, épurés, vidés » afin de se tr ansformer en mosquées, lieu de culte musulman. Par exemple, la célèbre basilique Sainte Sophie est transformée en mosquée dès la prise de la ville. Partout, on construit des édifices religieux musulmans, et on efface les traces chrétiennes. Constantinople est alors transformée en Istanbul, ville islamique.
3. Les turcs Ottomans s’emparent de la ville afin de rendre leur Empire encore plus puissant, et de faire d’Istanbul une ville de gloire et d’honneur. Le Sultan Mehmet II Fatih, s’empare de la ville et en devient le chef suprême. C’est lui qui met en place les

en relation

  • De constantinople a istanbul
    422 mots | 2 pages
  • De constantinople à istanbul
    600 mots | 3 pages
  • De constantinople à istanbul
    616 mots | 3 pages
  • De Constantinople à Istanbul
    356 mots | 2 pages
  • De constantinople a istanbul
    842 mots | 4 pages
  • De Constantinople A Istanbul 2de1
    1872 mots | 8 pages
  • De constantinople à Istanbul p158-161
    523 mots | 3 pages
  • De constantinople à istanbul, synchrétisme et singularités d'ue ville aux confis de deux méditerranées
    14020 mots | 57 pages
  • De constantinople à istanbul, synchrétisme et singularités d'ue ville aux confis de deux méditerranées
    1325 mots | 6 pages
  • Composition : la renaissance
    2258 mots | 10 pages