De la diversification des êtres vivants à l’évolution de la biodiversité i. une évolution des populations

Pages: 5 (1146 mots) Publié le: 15 mars 2013
L’effet du hasard
Le hasard intervient de façon multiple dans l’évolution des populations. Il peut être à l’origine d’une diversité biologique, mais il influe également sur son devenir.
En effet, les événements qui sont à l’origine d’une diversification génétique des êtres vivants se produisent de façon aléatoire : mutations ponctuelles, duplications géniques, répartitions des allèles lors dela formation des gamètes, rencontre lors de la fécondation, polyploïdisation, transferts horizontaux de gènes, etc.
Par ailleurs, l’effectif d’une population étant fini, il se produit lors de la reproduction un échantillonnage aléatoire des gamètes participant à une fécondation, ce qui modifie les fréquences des allèles d’une génération à une autre. Ce phénomène est la dérive génétique ; son effetest d’autant plus marqué que les populations sont petites.
À une autre échelle, l’évolution de la biodiversité peut être modifiée, voire bouleversée, par des événements impromptus : ce fut le cas lors de la chute d’une météorite géante qui, à la fin du Cretacé, entraîna la disparition brutale de nombreuses espèces (dont les dinosaures) sur toute la planète ; il peut également s’agir d’événementsplus localisés.

3. La sélection naturelle
D’un point de vue historique, la véritable « révolution » est le concept de sélection naturelle, développé par Charles Darwin en 1859. Il s’agit d’un mécanisme évolutif qui se produit sous trois conditions :
- Les êtres vivants présentent une variabilité
- Cette variabilité est au moins en partie héritable
- Cette variabilité est corrélée à unevariation du succès reproducteur
Cela veut dire que certains individus, avantages par rapport à d’autres, vont vivre plus longtemps, se reproduire davantage et laisser plus de descendants. Les caractères avantageux sont alors de plus en plus représentés : ils sont sélectionnés. Inversement, les individus qui possèdent des caractères désavantageux laissent moins de descendants, ces caractères sontainsi de moins en moins représentés et peuvent même être éliminés.
Un caractère qui permet à un individu de survivre et de se reproduire mieux que s’il en était dépourvu est ce que l’on appelle une adaptation. En accumulant les modifications aléatoires avantageuses, la sélection naturelle se traduit donc par une adaptation parfois très étroite des espèces à leur milieu et à leurs conditions de vie,adaptation qui peut étonner l’observateur. C ‘est pourtant un mécanisme automatique, « aveugle », c’est-à-dire dépourvu d’intention vis-à-vis du résultat produit.

II. La notion d’espèce
1. Les définitions pré-évolutionnistes
Avant le développement de la théorie darwinienne de l’évolution, l’espèce est conçue comme une entité permanente et stable. Une espèce se définit par rapport à unindividu type : tous les individus qui lui ressemblent et sont interféconds sont rattaches à cette espèce. L’existence d’une variation par rapport au type de référence est considérée comme une anomalie. Les scientifiques ont alors une vision discontinue de la biodiversité, triée en groupes n’ayant pas de liens de parente entre eux. Puisque les espèces ont toujours existé et sont stables, la question del’origine et du devenir des espèces ne se pose pas et relève de la théologie.

2. Une conception évolutionniste
Au XIXe siècle, la pensée évolutionniste modifie complètement le concept d’espèce. La variabilité des individus n’est plus considérée comme une anomalie, mais, au contraire, comme un attribut essentiel et apparaît comme le moteur de l’évolution. L’idée d’une filiation entre lesespèces s’impose et la question des origines est envisagée sur le plan scientifique.
Dans l’arbre des êtres vivants, une espèce est alors définie comme une sous-partie du réseau généalogique, un rameau qui diverge définitivement de la branche dont il est issu.

3. Des critères pour définir une espèce
Pour savoir si différents êtres vivants appartiennent à une même espèce ou non, il faut disposer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité
  • Synthèse. Diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité.
  • La classification et l'evolution des êtres vivants
  • Partie i : parenté entre êtres vivants actuels et fossiles. phylogenèse et évolution
  • Svt parentes entre les etres vivants et evolution
  • Parenté des êtres vivants actuels et fossiles phylogenèse
  • La biodiversité à l'échelle de la planete et son évolution
  • Diversification du vivant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !