« De la littérature comparée aux problèmes de la littérature de masse »

Pages: 7 (1624 mots) Publié le: 29 juillet 2013
« De la littérature comparée aux problèmes de la littérature de masse »
DE LA LITTÉRATURE COMPARÉE
AUX PROBLÈMES DE LA LITTÉRATURE DE MASSE
Depuis le 15 décembre 1965 il existe à l'Université
de Bordeaux un nouvel Institut qui porte le nom
d'Institut de Littérature et de Techniques artistiques
de masse (ILTAM). Cette création marque une étape
importante dans le développement de recherchesqui
ont commencé il y a quelque treize ans.
J'occupais alors depuis deux ans la chaire de
Littérature comparée de la faculté des Lettres et
Sciences humaines de Bordeaux et, en tant que comparatiste,
j'étais amené à me poser des questions sur
la nature du phénomène littéraire. La littérature nous
est traditionnellement présentée comme une anthologie
d'oeuvres plus ou moins notables dontcertaines sont
réputées « mineures » et d'autres « immortelles » ou
« universelles ». On admet qu'il puisse y avoir des redécouvertes,
des reclassements dans ce palmarès, mais
fondamentalement il ne change guère.
Or la littérature comparée telle que l'a enseignée
mon maître Jean-Marie Carré à des générations d'universitaires,
conduit rapidement à découvrir deux faits
qui infirment cetteconception de la littérature.
Le premier est qu'un phénomène littéraire n'a
pas forcément le même contenu et la même structure
dans deux contextes nationaux ou historiques différents
même s'il porte le même nom. En fait la plupart
des grands concepts dont se servent les historiens de
la littérature et les critiques littéraires (baroque, roman,
style, etc.) sont des étiquettes qui recouvrent desréalités disparates dont on ne peut prendre conscience
qu'en se référant à l'histoire et à l'analyse des sociétés
dont elles sont l'émanation.
Le deuxième fait est que la notion de « grande
oeuvre » est loin d'être claire. Pour le comparatiste
l'oeuvre importante n'est pas forcément celle que dési350
ÉTUDES FRANÇAISES IT, 3
gnent les critères esthétiques (dont on sait d'ailleurs
qu'ilsvarient de société à société), mais celle qui a le
plus de rayonnement, qui est la plus riche en échanges
humains de tous ordres. C'est à chaque instant que la
littérature comparée est conduite à mettre en cause la
hiérarchie établie de la littérature et par voie de conséquence
l'anthologie qui en est l'image. Quand on
sait que cette anthologie représente à peine un pour
cent des oeuvresréellement publiées au cours des
siècles, on est en droit de s'interroger sur sa validité
ou du moins sur la nature du tri dont elle est le
résultat.
Pour répondre à la première préoccupation, j'ai
fondé à Bordeaux dès 1952 le Séminaire de Littérature
générale qui est actuellement, sous la direction de mon
collègue Pierre Orecchioni, une des unités de recherche
et d'enseignement de l'Institutde Littérature et de
Techniques artistiques de masse. Ce séminaire organise
chaque année des débats entre spécialistes sur de
grands concepts de critique ou d'histoire littéraire
(picaresque, burlesque, romanesque, originalité, etc.)
ou sur des problèmes fondamentaux de littérature
générale (la traduction, le théâtre et la littérature,
etc.). Il publie un bulletin où sont donnés les comptesrendus des débats.
En outre j'ai lancé en 1957 l'idée du Dictionnaire
international des termes littéraires qui, reprise par la
Société française puis l'Association internationale de
Littérature comparée, a donné naissance à un vaste
projet auquel sont intéressés et collaborent plus de
cent universitaires de 32 nations. La direction scientifique
du Dictionnaire est assurée par une autreunité
de recherche de l'ILTAM, le Groupe d'étude du vocabulaire
artistique et littéraire sous la direction d'Alain
Boisson.
La remise en cause de la notion même de littérature
anthologique était une oeuvre de plus longue
haleine qui demandait du temps, des moyens matériels
considérables et surtout un long effort de réflexion.
De 1953 à 1958 je me livrai donc à une série de
recherches qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • littérature comparée
  • Litterature comparée
  • Littérature comparée
  • Littérature comparée
  • La littérature comparée
  • littérature comparée
  • Littérature comparée
  • Littérature comparée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !