Democratie participative remede au desinteressement à la politique ?

Pages: 22 (5261 mots) Publié le: 13 avril 2011
Introduction
Depuis la révolution de 1789, la France construit sa démocratie qui est à ce jour reconnue d'une manière internationale comme une terre de la démocratie. Cependant, depuis quelques décennies elle connait une crise liée au désintéressement de la population qui, ne se retrouve pas forcément dans le champs politique fondé sur un clivage gauche/droite. La politique française fait doncface à une impasse qui pose des questions sur la représentativité donc sur la démocratie française si bien qu'on est de plus en plus emmené à parler de démocratie participative. La démocratie participative, est un terme proche du pléonasme dans la mesure où la démocratie en elle même est déjà à connotation participative. Ce terme traduit bien, le problème de la politique de nos jours car elle secaractérise de plus en plus par un manque de participation citoyenne. En effet, comme le note S. BRATOSIN1, «c'est précisément parce que l'on connait le sens originel du mot démocratie qu'en le confrontant à notre vécu sensible on a besoin de marquer distinctement le caractère participatif de ce type de démocratie.» Ceci dit, il convient de se demander, en quoi la démocratie participative peut ellecontribuer à galvaniser la représentativité?

I- La crise de la représentativité comme une réalité? A-Une ''représentativité'' bien ancrée dans la politique française.
Les notions de gauche et de droite on été inventées en France et ont été exportées ou repris par la suite dans d'autres pays. Ce clivage provient d'une topographie parlementaire qui est née d'une pratique d'assembléerévolutionnaire portée sur une décision de guillotiner Louis XVI. L'enjeu était de savoir s'il fallait lui octroyé un pourvoir de veto ou non. De ce fait , ceux qui étaient partisans d'accorder au roi un pouvoir de véto se trouvaient à droite de l'hémicycle, tandis que ceux qui y étaient opposé se trouvaient à gauche. Cependant, ce système de positionnement va se fixer au cours de la restauration de 1815-1820où à l'assemblée on va fixer les systèmes de dénomination de droite et de gauche. Cette topographie ne prospère qu'au sein de l'assemblée car elle rend compte d'une division de la société qui défend l'héritage de la Révolution. On a bien un système dualiste, qui va se manifester dans l'ensemble de l'État français par le biais de l'affaire Dreyfus. Cette dernière, va permettre de faire franchir uneétape: le clivage gauche-droite va se généraliser à l'ensemble du pays pour entrer dans le langage courant. Après la première guerre mondiale, on ne parlera plus de droite ni de gauche pour identifier les différences idéologiques, mais on parle de partis. Ce clivage droite/gauche renvoi à une opposition en politique qui, depuis la France de 1789 s'est étendue dans une grande partie des systèmespolitiques d'assemblée. L'évolution et les nuances de cette bipolarisation opposent globalement: - la défense d'un ordre efficace respectant l'autorité des élites (droite) - la revendication d'un progrès juste structurant l'organisation égalitaire de l'État (gauche)

POLERE.C, La « démocratie participative »: état des lieux et premiers éléments de bilan, Synthèses Millénaire sur le thème de ladémocratie, DPSA, 2007.
1

Finalement, la généralisation du clivage droite-gauche a représenté une étape cruciale d'acceptation d'une représentation de la nation comme une unité sociale divisée. De ce fait,il y a une exigence forte pour le parlement de devenir une instance de réflexion et de représentation permettant de rendre visible et pensable ces divisions au sein du pays. L'électeur seraamené à se situer socialement, en choisissant ses représentants avec comme point de référence le clivage droitegauche. La France est rentrée dans un conflit politique permanent où les divisions politiques font parties de la vie politique. Ainsi, la population accepte le vote , la division mais en lui donnant un débouché pacifique qui est l'urne. C'est là que tout l'enjeu politique se décide. La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • démocratie participative
  • Démocratie participative
  • Démocratie participative
  • Démocratie participative
  • Les partis politiques sont-ils bénéfiquent à la démocratie?
  • Démocratie participative
  • La démocratie participative
  • Démocratie participative

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !