Despotisme chez Sade

Pages: 8 (1870 mots) Publié le: 2 décembre 2014
« Tous les hommes tendent au despotisme ; c’est le premier désir que nous inspire la nature » écrit Sade dans l’histoire de Juliette.
Comment interpréter cette affirmation et que peut-on en penser aujourd’hui ?
---------------------------------------------
Cela fait plusieurs mois que le jeune dictateur de Corée du Nord joue avec le feu, et menace la Corée du Sud et les Etats-Unis d’uneguerre thermonucléaire. Cette détermination d’un homme à vouloir asseoir son pouvoir sur les autres n’est pas nouvelle. La locution latine Homo homini lupus est traduite par « l’Homme est un loup pour l’Homme » énoncée par les penseurs et philosophes comme Plaute et Hobbes en témoigne. Aussi, lorsque le marquis de Sade établit le constat dans son recueil L’Histoire de Juliette ou les prospéritésdu vice, paru en 1801 : « Tous les hommes tendent au despotisme ; c’est le premier désir que nous inspire la nature », il s’interroge sur la nature profonde de l’être humain. Mais comment interpréter cette affirmation et que peut-on en penser aujourd’hui ?
Par despotisme, on entend un régime politique dans lequel un seul homme gouverne de façon arbitraire et autoritaire. On se situe entrel’absolutisme et la dictature. L’état de nature désigne la situation hypothétique ou fictive de l’homme n’ayant pas accédé à une organisation sociale. Dans le postulat de Sade, il est établi que l’être humain, de par les propriétés qui définissent son être, est enclin à exercer une autorité quasi tyrannique sur ses semblables. Il s’agit bien ici d’un désir et non d’un besoin. Dans ces conditions, l’étatde guerre ne serait-il pas le moyen le plus naturel de vivre en communauté ? Peut-il renoncer au rapport de force auquel il est naturellement enclin avec ses semblables ? Mais ce faisant, l’homme peut-il concilier son individualisme avec une vie en collectivité sans heurts ?
Pour le savoir, il convient de voir comment l’individu, avec ses pulsions et ses droits illimités de l’état de nature peutêtre un despote qui menace la vie collective avant de réfléchir à une forme contemporaine de despotisme, un despotisme communautaire dans lequel la montée en puissance de l’organisation sociale finit par mettre en péril la liberté de l’individu.
------------------------------------------------
La nature belliqueuse de l’homme est au cœur même de la relation qu’il entretient avec sessemblables. Si l’on prend l’homme à l’état de nature, pour reprendre la pensée de Thomas Hobbes, alors on se rend compte que tous les hommes sont égaux en ce qu’ils bénéficient tous de la possibilité de revendiquer sur les autres une supériorité. L’homme est sauvage et son instinct de conservation est élémentaire. Aussi, l’état de guerre de chacun contre chacun est revendiqué. Seulement, cet étatconduit à une guerre perpétuelle car à force d’attaquer autrui pour lui prendre ses biens, il est probable que le vainqueur se voit attaqué à son tour dans le même but. C’est ainsi que la politique forge des identités par exclusion des autres, comme le soulignait Platon. La Guerre apparaît comme un événement identificateur et fondateur pour l’homme. En effet, l’ennemi est le structurant du politique.Les hommes se ligueraient donc les uns contre les autres de manière continue si un contrat n’avait pas été souscrit par la société humaine afin de garantir la paix. Le respect de ce pacte repose sur la personne d’un souverain à qui l’on va délivrer un pouvoir politique despotique et qui, selon Hobbes, a pour nom symbolique le Léviathan. Néanmoins, cet état de guerre persiste malgré tout à l’étatsocial car encore aujourd’hui, il parait inconcevable de quitter son domicile sans prendre la précaution de fermer sa porte à clefs afin d’éviter d’être volé avant son retour. Et pour autant, la société humaine contemporaine bénéficie d’un système de lois sur lesquelles se fondent les instances de police et la justice. En outre, il existe encore aujourd’hui des régimes despotiques comme la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Despotisme et modernité chez bonaparte
  • Atheisme chez sade
  • Despotisme
  • Despotisme
  • Sade
  • Sade
  • Sade
  • Sade

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !