Devoir Ethnologie

491 mots 2 pages
Devoir pour le 4 novembre
Quelles notions, quelles méthodes et quelles analyses les ethnologues évolutionnistes ont-ils apporté à l’ethnologie ?
Tout d’abord, en ce qui concerne les notions, Lewis Morgan a permis l’affirmation d’un esprit humain unique et Tylor a introduit la notion de culture. De plus, grâce aux idées évolutionnistes et à leurs critiques, on sait aujourd’hui que :
Il est impossible de mesurer le progrès culturel c’est-à-dire qu’on ne peut pas dire qu’une société est plus avancée qu’une autre, et que chaque société a ses propres développement selon les domaines tels que l’art, la religion, et bien d’autres.
Il n’existe pas d’échelle de l’évolution qui irait des sociétés les plus « primitives » aux plus complexes. Il existe donc plusieurs chemins d’évolution qui se dessinent selon les sociétés et leur propre évolution. Ces chemins ne sont pas déterminés.
Toutes les sociétés ont une histoire et une histoire qui leur est propre.
Ensuite, l’évolutionnisme a permis aux ethnologues d’avoir des méthodes très utiles et rigoureuses : des enquêtes scientifiques rigoureuses, telle que celle de Lewis Morgan dans la comparaison des tribus du monde ; et la méthode d’immersion dans la société étudiée (Morgan chez les Iroquois).
Enfin, en ce qui concerne les analyses, l’évolutionnisme a apporté la mise en relation de différents niveaux de la réalité sociale tels que l’économie, la technologie, la culture, … ainsi que la comparaison entre les sociétés.
En prenant plusieurs exemples, expliquer en quoi consiste l’ethnocentrisme. De quelle manière l’ethnologue peut-il s’en prémunir ?
L’ethnocentrisme c’est le fait de juger une autre culture selon les certitudes acquises dans le monde dans lequel on a été éduqué. C’est ériger sa culture en valeur de référence à laquelle sont apportées et comparées les sociétés différentes.
C’est ce qu’on peut observer dans les exemples suivant :
Dans « Tintin au Congo », l’auteur fait un portrait ethnocentré de la

en relation

  • « De l'ethnologie au japon; par qui, où, comment? »
    2135 mots | 9 pages
  • Une ethnologue a l'hôpital l'ambiguité du quotidien infirmier
    957 mots | 4 pages
  • Aculturation
    10060 mots | 41 pages
  • 014989ar 1
    3553 mots | 15 pages
  • Cours science sociale l 1 droit
    9080 mots | 37 pages
  • Anthropologie des sociétés européennes
    6645 mots | 27 pages
  • Alain et l'erreur
    705 mots | 3 pages
  • Anthropologie dans les sociétés modernes
    3218 mots | 13 pages
  • La mémoire des objets
    2390 mots | 10 pages
  • Fiche de lecture me
    2071 mots | 9 pages