Diderot

2655 mots 11 pages
La religieuse Denis Diderot

Avant de traiter l’histoire même, je vais vous expliquer comment elle est née.
L'œuvre est à l'origine une plaisanterie de Denis Diderot et ses amis. A l’époque Denis, Grimm et les encyclopédistes fréquentaient souvent le salon de Mme d’Épinay. Parmi eux, il se trouvait un charmant homme, nommé le marquis de Croismare. Il était mondain, chrétien et philosophe. Diderot et ses amis adoraient ce Croismare.
Malheureusement en 1758 ce charmant homme leur avait quittés pour aller en Normandie. Au bout de quinze mois d'absence, Diderot et le clan d'Epinay regrettaient leur aimable compagnon. Il fallait à tout prix le ramener à Paris.
Mais comment s’y prendre ?
Les hommes se souvenaient alors de cette religieuse de Longchamps qui réclamait juridiquement contre ses vœux, auxquelles elle avait été forcée par ses parents. Le marquis était intervenu dans son procès. Il sollicitait en sa faveur, mais la sœur a perdu son procès. Ils montent alors une tragique histoire, qui repose sur des faits authentiques.
La religieuse fictive, nommée Suzanne Simonin, s’est évadée du couvant et appelle à l’aide son protecteur ( le marquis ) qui auparavant était intervenu dans son proces. Donc Suzanne Simonin prétend être refugié chez une Versaillaise, Mme Moreau-Madin, à l’adresse de qui l’on pouvait écrire. Cette dame existait bel en bien et, sans connaître le mot de l’énigme, elle a accepté de remettre aux comploteurs les lettres venues de Normandie. Le marquis tombe tout entier dans le piège. Et en réponse à la première lettre de la religieuse, il promet son secours. Il ne revient pas a Paris, mais il propose un emploi de femme de chambre à Suzanne et le clan est alors obligé de faire mourir Suzanne pour éviter que le brave marquis découvre la supercherie. Il ne l'apprendra que 10 ans plus tard de la bouche de Grimm.
De ces lettres, Diderot réécrira un roman, quelques années plus tard.

‘La religieuse’ est en fait une mystification de Denis

en relation

  • Diderot
    3905 mots | 16 pages
  • Diderot
    511 mots | 3 pages
  • Diderot
    11954 mots | 48 pages
  • Diderot
    668 mots | 3 pages
  • Diderot
    320 mots | 2 pages
  • Diderot
    576 mots | 3 pages
  • Diderot
    371 mots | 2 pages
  • Diderot
    2475 mots | 10 pages
  • Diderot
    1083 mots | 5 pages
  • Diderot
    1209 mots | 5 pages