Discours

Pages: 6 (1389 mots) Publié le: 15 mars 2011
Repères : Les discours
Le discours narratif
- Rapporte des évènements qu’il situe dans le temps.
- Mise en valeur des faits rapportés (le narrateur s’efface)
- Le plus souvent : troisième personne, au passé
- Verbes d’action, repères temporels.
- Processus de transformation : d’une situation initiale à une situation finale.
Le discours descriptif
- Situe leséléments dans l’espace et caractérise des êtres, des paysages ou des objets.
- Efface les marques de l’énonciation. Le plus souvent : 3ème personne, au présent et imparfait de description.
- Verbes de regard et de perception et tout ce qui désigne ou qualifie ainsi que des repères spatiaux.
- La description peut adopter un point de vue particulier, celui du narrateur ou d’unpersonnage.
Le discours explicatif
- Caractérisé par la volonté de faire comprendre un phénomène ou une idée.
- Proche du discours informatif. Efface les marques de l’énonciation.
- Recourt à tout ce qui peut assurer la cohérence de l’énoncé.
Le discours argumentatif
- Vise à l’adhésion de destinataire. Il veut convaincre ou persuader
- Insiste sur les conditions del’énonciation. Première personne, point de vue subjectif et implique son destinataire dans le discours.
- Raisonnement logique, arguments et exemples pour convaincre.

Repères : Les Registres
Le Registre pathétique
- Emotion violente, compassion, recourt à l’hyperbole, réseau lexical des sentiments.
Le Registre laudatif
- éloge, terme hyperboliques, images valorisantes
Le Registresatirique
- critique des défauts d’un individu que l’on tourne en ridicule. Cherche à emporter l’adhésion du lecteur en le faisant rire ou sourire.
Le Registre polémique
- Textes souvent argumentatif combattant des personnes ou des idées
Le registre épique
- Susciter l’admiration en amplifiant les évènements.
Le registre tragique
- Inspirer la terreur et la pitié. Montrel’homme face à une puissance qui le dépasse (le destin, la passion, la société, ou l’Histoire).
Le registre comique
- Vise à faire rire
Le Registre lyrique
- Registre poétique et émouvant, marques de subjectivité, réseau lexical du sentiment, musicalité du rythme

Repères : Les figures de style
Les figures de répétition
Répétition de sonorités
- Allitération : répétitionde consommes
- Assonance ; répétition de voyelles
Répétition lexicale
- Anaphore : répétition d’un mot ou d’un groupe de mots en tête de plusieurs phrases.
- plusieurs autres formes de répétitions appelées répétitions.
Répétition syntaxique
- Parallélisme : reprendre la même construction syntaxique
Les figures de construction
- Oxymore : rapproche deux mots de senscontradictoires, par coordination ou par dépendance syntaxique (« se hâte avec lenteur »)
- antithèse : établit une forte opposition entre deux idées
- paradoxe : énoncé qui contredit le sens commun
- chiasme : inverser l’ordre des termes dans une construction symétrique.
Les figures d’équivalence
- métonymie : remplace un mot par un autre qui entretient avec lui un liende coexistence ou de contiguïté logique.
- synecdoque : remplace un mot par un autre qui entretient avec lui un lien d’inclusion
- comparaison : évoque le comparé en établissant un lien de ressemblance avec le comparant, au moyen d’un outil comparatif.
- métaphore : établit une analogie entre deux éléments, le comparé et le comparant, dans recourir à un outil comparatif.
Lesfigures de pensée
Les figures d’exagération
- hyperbole : consiste à grandir ou à diminuer excessivement une réalité que l’on évoque.
- amplification : consiste à développer une même information, notamment par dégradation, c’est-à-dire l’accumulation d’éléments ordonnés de manière croissante ou décroissante.
Les figures d’atténuation
- litote : consiste à dire le moins pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Discours
  • Discours
  • Discour
  • Discour
  • Discours
  • discours
  • Discour
  • Discours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !