Dissert Marivaux

2282 mots 10 pages
Dissertation
Le Paysan Parvenu, Marivaux

Dans la littérature antique et jusqu'au XVII ème siècle, les récits à la première personne sont un genre discrédité, les récits impersonnels étant largement plébiscités par les écrivains. C'est au XVIII ème siècle qu'ils émergent et s'imposent petit à petit dans la littérature française.
L'un des représentants les plus éminents de ce genre est Marivaux ( La vie de Marianne , Le Paysan Parvenu…), pour lui, l'utilisation de la première personne est un nouveau moyen de représentation du réel. Le Paysan Parvenu est un des romans à la première personne de Marivaux paru chez Pierre Prault entre 1734 et 1735. Il revêt la forme de mémoires fictives relatées en 5 parties par un narrateur nommé Jacob. Il y raconte son ascension sociale à Paris, du statut de paysan à celui de bourgeois. À propos des romans à la première personne de Marivaux, René Démoris écrit : « Le langage du narrateur est (…) partiel et partial, fût-ce par omission, et c’est à son croisement avec celui du personnage agissant que le lecteur est convié à rechercher la vérité » (Le Roman à la première personne, 1975). La recherche de vérité, représente ici la recherche de l'adéquation parfaite entre la pensée et le récit, et donc entre la parole et l'action du personnage. Il s'agit donc de comprendre comment Marivaux, tout en présentant son oeuvre comme authentique et ancrée dans le réel, pousse en même temps le lecteur à questionner ce récit et à chercher la vérité. Nous verrons que malgré les preuves d'authenticité disséminées dans l'oeuvre, le doute s'installe peu à peu chez le lecteur. Puis nous verrons que ces brèches qui dévoilent le décalage entre la parole et l'action poussent le lecteur à démêler le vrai du faux dans les propos du narrateur.

Marivaux tente, par la forme et par le fond, de crédibiliser le récit relaté. De premier abord le lecteur est donc convié à croire sur parole le narrateur mais c'est aussi à cause de cette même forme (les

en relation

  • Marivaudage
    499 mots | 2 pages
  • Bio marivaux
    620 mots | 3 pages
  • Le théâtre
    957 mots | 4 pages
  • J'aime les poivrons
    1558 mots | 7 pages
  • Le jeu de l'amour et du hasard
    2305 mots | 10 pages
  • Bio marivaux
    2272 mots | 10 pages
  • Marivaux
    2077 mots | 9 pages
  • " Le théatre est-il le lieu par excellence du conflit et de l'affrontement ?
    373 mots | 2 pages
  • Marivaux
    2385 mots | 10 pages
  • Marivaux
    2641 mots | 11 pages