Dissertation citation "tu m'as donnée ta boue et j'en ai fait de l'or"

1856 mots 8 pages
Sujet : « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or ». Commentez et discutez ce vers de Baudelaire.

Analyse du sujet
Venue du fond du Moyen-âge, la transformation alchimique du plomb trouve ici une formulation nouvelle, avec une matière plus vile encore. Au cœur de cette transformation, un sujet à la première personne qui évoque bien sûr le poète lui-même. Transformer de la boue en or serait alors une figure possible de l’activité poétique. Etant donné que vous n’avez pas choisi de faire des études d’alchimie, le plus raisonnable est de s’en tenir à cette interprétation.
L’or, dans ces conditions, ce serait la beauté, et peut-être le poème lui-même ; poème voué à travailler sur ce qui existe de plus vil et de plus sale, trouvant peut-être même son sens et sa nécessité dans cette transformation. Comme s’il s’agit d’un vers de Baudelaire, on peut en effet le comprendre à travers ce que nous connaissons de sa poésie. Qu’il envisage les horreurs du mal ou les laideurs de la vie moderne, il y a en effet chez lui une fascination pour ce qui est bas, pour les rebuts et les ordures du monde moderne.
S’agit-il vraiment de faire de l’or ? Le sujet invite à s’interroger sur les enjeux et les mécanismes de cette transformation, mais aussi sur ses limites. Chez d’autres poètes, chez Baudelaire lui-même, ne trouve-t-on pas l’idée de conserver à la boue sa laideur.

Piège à éviter

Hors contexte, il est nécessaire de prendre garde à ne pas sur interpréter le vers de Baudelaire. Par exemple, si l’on devine aisément que « je » désigne le poète et que c’est donc de l’activité poétique qu’il s’agit, on ne sait pas qui est ce « tu » : une personne, une chose, l’homme, Dieu ? Dans l’impossibilité de trancher, ou face à une mémoire défaillante (il vous semble que c’est l’homme, mais…), la première précaution est de se concentrer sur ce qui peut être compris. On ne vous tiendra jamais rigueur de ne pas tout savoir, mais on vous sanctionnera sans pitié si vous vous lancez dans

en relation

  • Tu m’as donné de la boue et j’en ai fait de l’or
    1951 mots | 8 pages
  • M pensez-vous, comme du bellay, que le poète qui « chante » son mal « l’enchante » ?
    787 mots | 4 pages
  • Dissertation « le poète doit être un professeur d’espérance » (jean giono)
    1615 mots | 7 pages
  • Dissert
    6699 mots | 27 pages
  • Commentaire une charogne
    2818 mots | 12 pages
  • Baudelaire La Charogne I
    2809 mots | 12 pages
  • La poésie engagée
    3773 mots | 16 pages
  • Ezfds ezf ezfz
    7406 mots | 30 pages
  • SUJET DE FRANCAIS
    129859 mots | 520 pages
  • Francais
    171592 mots | 687 pages