dissertation

Pages: 24 (5845 mots) Publié le: 9 janvier 2014
Honoré de Balzac
L’avant-propos de
la Comédie humaine

BeQ

Honoré de Balzac
(1799-1850)

L’avant-propos de
la Comédie humaine

La Bibliothèque électronique du Québec
Collection À tous les vents
Volume 606 : version 1.0
2

En 1845, Balzac décida de réunir toute son œuvre
sous le titre : La Comédie Humaine, titre qu’il emprunta
peut-être à Vigny...
En 1845, quatre-vingt-septouvrages étaient finis sur
quatre-vingt-onze, et Balzac croyait bien achever ce qui
restait en cours d’exécution. Lorsqu’il mourut, on
retrouva encore cinquante projets et ébauches plus ou
moins avancés. « Vous ne figurez pas ce que c’est que
La Comédie Humaine ; c’est plus vaste littérairement
parlant
que
la
cathédrale
de
Bourges
architecturalement », écrit-il à Mme Carreaud.
Dansl’Avant-Propos de la gigantesque édition,
Balzac définit son œuvre : La Comédie Humaine est la
peinture de la société.
Expliquez-moi... Balzac.

3

L’avant-propos de
la Comédie humaine
Édition de référence :
Gallimard, La Pléïade.

4

En donnant à une œuvre entreprise depuis bientôt
treize ans le titre de La Comédie humaine, il est
nécessaire d’en dire la pensée, d’en raconterl’origine,
d’en expliquer brièvement le plan, en essayant de parler
de ces choses comme si je n’y étais pas intéressé. Ceci
n’est pas aussi difficile que le public pourrait le penser.
Peu d’œuvres donne beaucoup d’amour-propre,
beaucoup de travail donne infiniment de modestie.
Cette observation rend compte des examens que
Corneille, Molière et autres grands auteurs faisaient de
leurs ouvrages :s’il est impossible de les égaler dans
leurs belles conceptions, on peut vouloir leur
ressembler en ce sentiment.
L’idée première de La Comédie humaine fut d’abord
chez moi comme un rêve, comme un de ces projets
impossibles que l’on caresse et qu’on laisse s’envoler ;
une chimère qui sourit, qui montre son visage de femme
et qui déploie aussitôt ses ailes en remontant dans un
ciel fantastique.Mais la chimère, comme beaucoup de
chimères, se change en réalité, elle a ses
commandements et sa tyrannie auxquels il faut céder.
Cette idée vint d’une comparaison entre l’Humanité
et l’Animalité.

5

Ce serait une erreur de croire que la grande querelle
qui, dans ces derniers temps, s’est émue entre Cuvier et
Geoffroi Saint-Hilaire, reposait sur une innovation
scientifique. L’unitéde composition occupait déjà sous
d’autres termes les plus grands esprits des deux siècles
précédents. En relisant les œuvres si extraordinaires des
écrivains mystiques qui se sont occupés des sciences
dans leurs relations avec l’infini, tels que Swedenborg,
Saint-Martin, etc., et les écrits des plus beaux génies en
histoire naturelle, tels que Leibnitz, Buffon, Charles
Bonnet, etc., ontrouve dans les monades de Leibnitz,
dans les molécules organiques de Buffon, dans la force
végétatrice de Needham, dans l’emboîtement des parties
similaires de Charles Bonnet, assez hardi pour écrire en
1760 : L’animal végète comme la plante ; on trouve,
dis-je, les rudiments de la belle loi du soi pour soi sur
laquelle repose l’unité de composition. Il n’y a qu’un
animal. Le créateur nes’est servi que d’un seul et
même patron pour tous les êtres organisés. L’animal est
un principe qui prend sa forme extérieure, ou, pour
parler plus exactement, les différences de sa forme,
dans les milieux où il est appelé à se développer. Les
Espèces Zoologiques résultent de ces différences. La
proclamation et le soutien de ce système, en harmonie
d’ailleurs avec les idées que nous nous faisonsde la
puissance divine, sera l’éternel honneur de Geoffroi
Saint-Hilaire, le vainqueur de Cuvier sur ce point de la
6

haute science, et dont le triomphe a été salué par le
dernier article qu’écrivit le grand Gœthe.
Pénétré de ce système bien avant les débats
auxquels il a donné lieu, je vis que, sous ce rapport, la
Société ressemblait à la Nature. La Société ne fait-elle
pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • Dissertations
  • dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !