dm maison

Pages: 5 (1197 mots) Publié le: 31 décembre 2014

Type
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Smartphone
1,8
3,6
7,7
11,5
13,3
15,8
Mobile
21,7
20
17
12,8
9,2
7,9
Total
23,5
23,6
24,7
24,3
22,5
23,7
Part des smartphones
7,7 %
15,3 %
31,2 %
47,3 %
59,1 %
66,7 %



Vendeur
Q1 2009
Q2 2009
Q3 2009
Q4 2009
Q1 2010
Q2 2010
Q3 2010
Q4 2010
Q1 2011
Q2 2011
Q3 2011
Q4 2011
Q1 2012
Q2 2012
Samsung

2,6 %3
3,3
4,3
5,6
8,9
9,6
10,8
16,2
20
22,8
29,1
32,6
Apple
10,9
12,1
17,3
16,1
15,7
13
17,4
16,1
18,8
19,1
14,5
23,4
24,2
16,9
Nokia
39,3
39,4
38,3
38,6
38,8
37,3
32,7
28
24,3
15,7
14,2
12,4
8,2
6,6
RIM
20,9
18,6
19,9
19,9
19,1
17,4
15,3
14,5
14
11,6
10
8,2
6,7

HTC
4,3
4,9
4,9
4,5
4,9
6,8
7,2
8,5
8,9
11
10,8
6,5
4,8
5,7Romain :
La première semaine fut des plus compliquées, notamment parce que mon sérieux dans l'expérience fut remis en question après que des confrères ont eu l'ingénieuse idée (restons polis) de pourrir mon compte Twitter de nombreux faux retweet. Amis et collègues ont donc cru que je trichais. Merci.
Les meilleurs souvenirs de cetteexpérience ? L'absence de peur de tomber en panne de batterie, car même avec deux SIM à gérer, un écran couleur (eh oui !) et pas mal d'activités basiques (appels, SMS, Serpent), mon Nokia 101 a tenu presque 4 jours en moyenne.
Mon rapport à mon smartphone a-t-il changé ? Pas forcément, son retour est un mini-salut, ne serait-ce qu'au niveau professionnel, puisque j'ai réellement besoin de toutsavoir, tout de suite. En revanche, j'appelle un peu plus, et je me passe désormais du smartphone au réveil.
Pour les réseaux sociaux, mon rapport à Facebook a drastiquement changé. Plutôt que d'être activé du matin au soir, il ne me sert plus que 2 fois dans la journée. Retrouver Twitter est un bonheur, Instagram et Tuding attendront, mais je compte bien récupérer mes titres de maire surFourSquare... Guéri ? Pas vraiment, mais je compte bien me repiquer à coup de mobile basique de temps à autres.   
 
Florence :
Le challenge, en réintégrant le passé dans mon présent, c'était de m'affranchir de mon smartphone et de colmater les fissures qui n'ont cessé de s'agrandir sur le mur - friable ! - qui sépare ma vie pro de ma vie perso. M'extirper des réseaux sociaux, que je consommais defaçon boulimique, a finalement été bien plus simple qu'envisagé. Ok, il y a bien eu les deux premiers soirs, au fond de mon lit, où il m'a fallu trouver le sommeil sans avoir eu droit à ce petit rituel : jeter mes yeux sur Facebook - Google News - Les Nums - Gmail - Twitter - Facebook. Puis, très vite, la simple idée de penser à cette habitude, et à d'autres (Wikipedia, Allociné, etc. à la moindrefaille de mémoire), s'évanouit.
Niveau professionnel, l'ami smartphone m'a souvent manqué. Son absence vous prive d'une chose qui va de paire avec le métier que l'on fait sur Internet : l'instantanéité. D'un autre côté, ne pas "checker" ses emails et les news la nuit, dans le bain, le week-end, bref à toutes heures, génère moins de stress. Fallait y penser. Point de vue organisation, j'ai souventfailli, je dois bien l'avouer. Pour ce qui est de la vie perso, cette pause fut tout bonnement salvatrice. Aussi pathétique que cela puisse paraître, quand je suis chez moi, avec mes enfants, au restaurant, avec "môsieur", en tribu avec mes amis, je suis là, physiquement ET mentalement. Bref, j'entame ma troisième semaine de rehab et je crains (toujours) de replonger le jour où je reprendrai en mainmon superphone-superpratique-et-supermagnétique.

Marine :
Pour moi qui ne supporte aucune idée de dépendance, le constat est lourd !... Mon fils m'avait mis au défi : "si tu y arrives, je te respecte !" et ma fille a sauté de joie "ouais, maman va enfin décrocher". Effrayant, vous dis-je  !
Comme le cerveau fait de la résistance contre les informations qu'il rejette, j'ai, en toute bonne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • DM
  • Dm
  • ma maison
  • Maison
  • Dans la maison
  • La maison
  • Maison
  • Maison

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !