Doc institutions internationales introduction

Pages: 153 (38115 mots) Publié le: 12 mars 2013
INTRODUCTION

1

Généralement, c’est la définition des frontières qui permet de distinguer ce qui relève de l’international, par opposition à ce qui relève de l’ordre interne. Pour nombre de chercheurs, Thucydide (460-395 av. J.-C.) est un des précurseurs des relations internationales en raison de son ouvrage majeur, L’Histoire de la guerre du Péloponnèse, récit du conflit opposant Athèneset Sparte entre 431 et 404 av. J.-C. Beaucoup plus tard, les légistes de Philippe le Bel (1268-1314) vont forger le concept de « souveraineté ». Nicolas Machiavel (1469-1527) va également consacrer de nombreux développements aux questions internationales, tout comme Hobbes (1588-1679). Certains iront même jusqu’à attribuer la paternité de la discipline à Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), alors queles termes de Relations internationales sont utilisés pour la première fois en 1870 dans la foulée de la philosophie utilitariste de l’Anglais Jeremy Bentham (1748-1832). Il faut dire, à cet égard, que les traités de Westphalie de 1648 vont marquer un tournant dans l’organisation du monde occidental en faisant de l’Etat-nation un principe cardinal : la primauté de l’Etat sur la scèneinternationale implique en effet une distinction de plus en plus nette entre ce qui relève de l’ordre interne et ce qui relève de l’international. Les relations internationales sont considérées dès lors comme des relations interétatiques et l’on verra se généraliser une définition de l’Etat privilégiant quelques paramètres constants : un territoire, une population, un gouvernement, une personnalité juridiqueet une souveraineté internationale1. Chacun de ces éléments va donner lieu à une définition permettant de comprendre sur quoi et comment l’Etat exerce ses compétences. Ainsi, le territoire se décomposera en plusieurs espaces terrestres, maritimes, aquatiques et aériens, chacun d’entre eux ayant des techniques de délimitation fixées par le droit international. Au nom de l’exclusivité de lacompétence territoriale, l’Etat est en droit de refuser toute ingérence extérieure dans l’exercice de ses pouvoirs. La question des espaces renvoie à la stratégie internationale. Le principe d’intégrité territoriale a été posé comme une méthode pour empêcher les processus d’acquisition territoriale et pour freiner les guerres de conquête. De même, la souveraineté territoriale vaut pour les relationsextérieures. Tout ceci entraîne une réflexion sur la question des frontières et de leur délimitation. Quant à la population, elle prend en compte les individus sur lesquels l’Etat est amené à exercer sa compétence. Conçu comme un des éléments du pouvoir souverain, la relation entre la population et l’Etat s’explique à la fois par des considérations d’ordre interne et des considérations d’ordre externe2.C’est sur cette base que se constituent aussi bien la citoyenneté que la nationalité. A ce titre, il est possible d’opérer une distinction entre les nationaux et les étrangers Sur le plan juridique, la question renvoie également aux procédures d’acquisition de la nationalité. Se nouent également des relations entre le droit interne et le droit international, ainsi que le montre la question del‘exercice de la protection diplomatique. Par ailleurs, la science politique nous invite également à observer les relations complexes entre l’Etat et la Nation. S’agissant du gouvernement, sa prise en compte entraine une interrogation sur sa forme et sur son effectivité. Toutes les tentatives visant à imposer une forme de gouvernement acceptable par la communauté internationale ont échoué et la questionde l’effectivité s’est rapidement imposée avec souvent des conséquences allant au-delà des analyses juridiques. Il arrive d’ailleurs qu’il y ait un conflit entre l’effectivité et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ce qui conduit à un entrecroisement des stratégies des peuples et des Etats gestionnaires. En ce qui concerne la
1

Les deux traités signés à l’occasion mettent fin à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Institutions internationales
  • Les institutions internationales
  • LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES
  • Les institutions internationales
  • Institutions internationales
  • Institution international
  • Institutions internationales
  • Institutions internationale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !