Don juan - molière - acte v scène 2

Pages: 5 (1010 mots) Publié le: 19 mai 2012
Le 15 Février 1665, Jean-Baptiste Molière représente pour la première fois sur la scène du Palais Royal sa comédie en cinq actes et en prose Dom Juan, ou Le Convié de pierre (transformé en festin de pierre par le traducteur de la pièce espagnole qui avait fait un contresens sur le mot « combidado »). Son inspiration lui vient de la légende espagnole de Gabriel Tellez (plus connu sous lepseudonyme de Tirso de Molina), à propos de Dom Juan Tenorio, un séducteur plein de charme. La scène à étudier est la seconde de l’acte V, dans laquelle le libertin avoue à son valet Sganarelle que sa conversion en un homme repenti n’était qu’un stratagème pour rentrer dans les bonnes grâces de son père et éviter les ennuis. Afin de voir comment Dom Juan y fait l’éloge de l’hypocrisie, nous étudieronspremièrement la relation comique maître/valet, puis le portrait d’un hypocrite.
Dom Juan est une comédie ; par conséquent, cette scène fonctionne sur le registre de l’humour et au-delà du divertissement qu’elle procure, elle a un aspect critique en représentant le ridicule des caractères et des mœurs d’une société, ici avec l’hypocrisie du personnage principal et la naïveté de son valet. Molièreinventa lui-même le genre de la haute comédie basé sur le comique de geste, de situation, de caractère, de mots et de mœurs, il rappelle d’ailleurs dans la préface du Tartuffe que la comédie « corrige les mœurs par le rire ». Dès la première réplique de Dom Juan, le lecteur est amusé : « La peste, le benêt ! » (ligne 42). Contrairement à la tragédie, la comédie met en scène des personnages de basniveau social, d’où la présence obligatoire d’un valet (dans le genre de la tragédie, ils sont appelés les confidents).
Molière applique dans cette pièce la convention du couple maître/valet, ici avec Dom Juan et Sganarelle. Ils sont familiers l’un à l’autre, leurs discussions n’ont pas de conséquences, c’est pourquoi Dom Juan lui avoue sa fourberie. Etant donné que Sganarelle est croyant et qu’ilcraint la colère de Dieu si son maître ne se repend pas, il exprime sa joie lorsqu’il apprend que ce dernier s’est converti. On relève dans sa première réplique (ligne 39) des phrases exclamatives et il cite « que j’ai de joie ». Il a un côté ridicule car il affirmait être celui qui connaissait le mieux son maître, pourtant il a été dupé. Il est surpris lorsque Dom Juan lui apprend la vérité, etn’arrive d’ailleurs pas à le croire ; il bégaie (« Quoi, ce n’est pas ... vous ne … votre… » ligne 46), s’exclame (« Oh quel homme ! quel homme ! quel homme ! » ligne 46), est surpris (point de suspension, répétitions). Il s’oppose à son raisonnement, mais éprouve cependant une certaine admiration pour son audace : « quel homme ! » (ligne 46), « surprenante merveille » (ligne 50). Il est en quelquessortes l’antithèse comique de son maître, il est naïf et innocent, continue à croire au changement de Dom Juan même après sa tirade. Son caractère est comparable à celui d’un jeune enfant et ceci provoque chez le lecteur (ou le spectateur) un amusement certain.
Cette scène est représentative du couple maître/valet du théâtre de comédie, et cette relation très comique fait rire le lecteur. Enrevanche, derrière ce caractère amusant, Dom Juan nous montre ici le portrait du parfait hypocrite.

Un hypocrite est quelqu’un qui montre des opinions, des pensées ou encore des sentiments qu’il n’a pas au travers de ses actes ou de ses dires. Dom Juan en est un, cela se remarque premièrement à travers les antithèses. Dès qu’il avoue à Sganarelle son mensonge, on relève une opposition entre« ma bouche » et « mon cœur » (ligne 45) ; il y a une différence entre ce qu’il ressent et ce qu’il dit. On relève également le champ lexical de la tromperie : « stratagème », « grimace » (ligne 56), « confidence » (ligne 59), « véritables motifs » (il y en a donc des faux) (ligne 60), « masque » (ligne 68). D’ailleurs, il y a ici une métaphore théâtrale car pendant la Grèce Antique, les acteurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Don juan acte v, scène 2
  • Acte v, scène 2(don juan, sganarelle)
  • Dom Juan, Molière. Acte V, scène 2
  • Don juan moliere , acte iii scene 2 , la scene du pauvre
  • Commentaire don juan moliere scene 5 et 6 acte v
  • Dom juan de molière acte v, scène 2 explication de texte.
  • Don juan acte V scene 5-6
  • Don juan, molière, acte 1 scène 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !