dopage

2766 mots 12 pages
Tout d’abord, on peut se demander si on n’est maître de nos pensées. Mais pour cela, il faut s’interroger de quelles pensées nous sommes maitre. On peut remarquer que la maitrise peut concerner la formation des pensées, c’est à dire par exemple je peux penser ce que je veux mais aussi le maniement des pensées comme par exemple je ne pense pas ce que je veux mais j’en dispose les moyens librement. Mais aussi, l’expression des pensées, on peut les exprimer comme nous le souhaitons. Contrairement à la parole, la pensée est libre de tous sentiments, de tous jugements et émotions. La pensée dispose d’une liberté infinie. Elle est indestructible. De plus, les pensées sont-elle même source de questionnement, par exemple pour Descartes, le doute, la volonté et la conception de l’intelligence révèlent tous le domaine de la pensée. Freud, s’étend plus aux pulsions et aux désirs qui hantent la conscience. Donc pour répondre à la question il est donc nécessaire de commencer par analyser le sujet et clarifier les termes du sujet. Tout d’abord maître signifie « celui qui est plus », c’est celui qui exerce une autorité, une domination, un pouvoir. Chez Hegel, la conscience qui, dans la lutte à mort qui l'oppose à une autre conscience, préfère la liberté à la vie et s'affirme dans l'indépendance à l'égard d'autrui. Par contre, chez Nietzsche, l'homme vaillant et sans scrupule se moque de la morale du ressentiment.
Dans un premier temps, nous allons voir que les pensées sont le fruit d’influences extérieures (les sens qui influent sur nos pensées ainsi que les facteurs sociaux). Dans un deuxième temps, on pourra voir que notre inconscience participe a nos pensées (la pensée comme désir et ainsi que la pensée qui provient de l’inconscient) et dans un dernier temps, nous verrons la maitrise de soi et donc de sa pensée (ramener sa pensée a soi-même et la maitrise de la pensée comme une humilité). Peut-on alors être maitre de nos pensées ?

Tout d’abord, on peut se demander si on

en relation

  • le dopage
    5418 mots | 22 pages
  • Dopage
    9636 mots | 39 pages
  • le dopage
    1472 mots | 6 pages
  • Le dopage
    1062 mots | 5 pages
  • Dopage
    1924 mots | 8 pages
  • le dopage
    2011 mots | 9 pages
  • Le dopage
    1201 mots | 5 pages
  • Le dopage
    944 mots | 4 pages
  • Dopage
    1333 mots | 6 pages
  • Le dopage
    568 mots | 3 pages