Dossier malthus

Pages: 11 (2596 mots) Publié le: 20 mars 2013
Thomas Robert Malthus
Economiste britannique de l’école classique



Pensées politiques et économiques
Monsieur PILUSO


T. R. Malthus
Economiste britannique de l’école classique
Sommaire

Introduction 1
I . Les doctrines de Malthus 1
a) Les politiques malthusiennes 1
b) Limites de la théorie de la surpopulation 1

II . Le rôle de laDemande Effective 1
a) La demande effective et la contestation de la loi de Say 1
b) La notion de Surproduction Générale 1

III . Valeur travail et Théorie des prix 1
Conclusion 1

Introduction

Thomas Robert Malthus est un économiste britannique du 19° siècle de l’école classique. Il est révélé par son Essai sur le principe de population , paru en 1798 et remanié en 1803. ILprovoque un certain scandale d’ordre moral, et même une grande colère chez bon nombre de ses contemporains. S’inspirant de ses lectures : Smith, Hume, Godwin ; il exprime sa théorie sur les rapports entre population et production. Il constate que la population augmente plus rapidement que la production, expliquant ainsi les déséquilibres de notre société tels que la misère, et prône alors uneralentissement volontaire et organisé de l’augmentation la population. Cependant, au regard de l’évolution de notre société aujourd’hui, il s’avère que certains aspects de cette théorie sont contestables : de nouveaux éléments entrent en compte et démentent les catastrophes annoncées.
Par ailleurs, on parle souvent de Malthus comme annonciateur du Keynésianisme ; point de vue fortement controversé. Il esttoutefois certain qu’il existe des similitudes entre ses travaux et ceux de Keynes. Ainsi, Malthus accorde beaucoup d’importance au rôle de la demande effective et développe la notion de surproduction.
En outre, on sait qu’il entretient une relation amicale avec l’économiste Ricardo, mais que leurs avis divergent régulièrement : il conteste notamment sa théorie de la valeur du travail commedéterminant des prix.
Ainsi, nous étudierons dans un premier temps la théorie de Malthus sur les rapports entre population et production, ainsi que les limites liées aux faits réels de notre temps. Ensuite, nous verrons en quoi une insuffisance de la demande effective aboutit au chômage, en expliquant l’état de surproduction générale. Enfin, nous présenterons la théorie des prix selon Malthus, quitend à englober tous les facteurs de production.

I . Les doctrines de Malthus

a) Les politiques malthusiennes
«  L'homme, dit-il, est à la fois producteur et générateur; mais comme il ne peut produire qu'avec effort et fatigue, tandis qu'il engendre avec plaisir, il est plus porté à augmenter sa population que ses produits. Il faut réagir contre les dangers de cette situation » MalthusEn effet, Malthus est connu pour ses recherches qui comparent la croissance de population et la croissance de la production. Ces études, mêlant démographie et économie, ont notamment valu le nom de politiques malthusiennes à ses théories qui sont très conservatrices, qui s’intéressent aux évolutions démographiques dans un esprit très pessimiste et qui recherchent des solutions pour éviter laconfrontation avec la rareté.
En comparant ces deux croissances, il a émis l’hypothèse que la population augmenterait de façon bien plus rapide que la croissance de la production. Il constate un décalage croissant entre les besoins de la population et les ressources disponibles. Ce décalage représente concrètement la pauvreté liée au manque de ressources (alimentaire, richesse, bien ...). De plus,cette théorie est soutenue par une explication mathématique : la croissance de la population est dite géométrique tandis que la croissance des ressources se trouve être arithmétique.

Courbes comparatives de l’augmentation de la population et de la croissance des ressources :
Unité de temps

Par conséquent, avec une évolution différente de ces facteurs, Malthus estime que s’il n’y a pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus
  • Malthus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !