Dossier santé

Pages: 19 (4536 mots) Publié le: 27 juillet 2011
Drogues des riches drogues des pauvres : La toxicomanie au Maroc

Le phénomène de l'usage de drogues au Maroc n'a rien de nouveau. Avec des surfaces cultivables de plus en plus importantes chaque année, le Maroc se maintient au rang de premier producteur et exportateur mondial de haschich (cf. TelQuel n°39). Côté consommation, l'ampleur du phénomène d'abus de drogue reste mal connue. La raisonen est simple : il n'existait, jusqu'à il y a peu, aucune étude épidémiologique nationale. C'est désormais chose faite, mais ses résultats sont encore à l'étude d'analyse. Cependant, plusieurs équipes de psychiatres, notamment celles de l'hôpital Ar-Razi de Salé et du centre psychiatrique universitaire de Casablanca ont réalisé ces dix dernières années des enquêtes auprès de populationsspécifiques : lycéens, étudiants, enfants des rues. Leurs résultats démontrent qu’il s'est opéré à partir des années 80, "une occidentalisation" de la situation pour reprendre les termes du Pr. Jallal Toufiq, psychiatre à l'hôpital Ar Razi de Salé. Qu'est-ce à dire ? Outre que les joints sont fumés par une population de plus en plus jeune, ils sont souvent consommés avec d'autres produits comme l'alcool oules psychotropes, "de plus en plus prisés" par les toxicomanes. Jallal Toufiq, comme son confrère casablancais Driss Moussaoui, constatent chez les jeunes une consommation d'alcool de plus en plus importante. Alcool qui, s'il est vendu librement, n'en reste pas moins une drogue dure. Autre phénomène inquiétant, les quinze dernières années ont vu l'apparition, sur le marché des drogues au Maroc, del'héroïne et de la cocaïne. Si les dérivés cannabiques sont produits localement, ces deux drogues sont introduites au Maroc surtout par le nord du pays (cf. affaires Dib en 1996, Temsamani en 2000 et Erramach en septembre 2003). Plus récemment, le crack et l'ecstasy ont fait leur apparition, mais de manière encore limitée aux grands centres urbains. Il n'empêche, vendus beaucoup moins cher queleurs aînées, les risques de ravage dans la jeunesse marocaine ne sont pas à exclure. Comme le raconte Driss Moussaoui, qui exerce au centre psychiatrique universitaire de Casablanca, "en 2 ans, 50 % des jeunes habitant les quartiers périphériques d'Abidjan sont devenus cocaïnomanes. On le voit, une vague blanche reste un scénario probable au Maroc". Pourtant, à part le travail de quelquesassociations comme Nassim, aucune prévention n'est faite à l'échelle nationale. Cela dit, ne devient pas toxicomane qui veut. "Il existe des facteurs de risques, tels qu’une prédisposition neurobiologique, des antécédents familiaux ou encore la disponibilité des drogues dans votre environnement immédiat", explique Jallal Toufiq, avant d’ajouter, "de même qu’il existe des facteurs protecteurs comme lasurveillance parentale ou l’accès difficile aux drogues". La typologie des différentes drogues en circulation au Maroc et de leurs effets se veut une contribution à ce travail nécessaire d'information
les drogues coûteuses, dangereuses et que l’on croyait réservées aux pays riches ont pourtant fait leur apparition dans le paysage marocain et s’y installent.

COCAÏNE. Si certains doutaient de sonexistence au Maroc, l’affaire Erramach aura fini de démontrer que la route du trafic mondial de cocaïne, notamment en provenance d’Amérique latine et à destination de l’Europe, passe désormais par le Maroc. Cela fait pourtant plus d’une dizaine d’années que la "poudre blanche" circule dans les soirées animées des grandes villes du pays : Tanger, Casablanca, Agadir et Marrakech. La jeunesse doréecommence à "sniffer" ses petits rails, "juste pour faire la fête" et elle n’a guère de mal à s’en procurer. Généralement, le petit dealer de hash sait où s’adresser. Sauf qu'aujourd'hui, les psychiatres du nord du pays, comme ceux de Casablanca commencent à recevoir de plus en plus de cocaïnomanes. Si elle reste aujourd’hui encore l’apanage des classes "favorisées", c’est bien évidemment en raison...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • dossier Santé
  • dossier santé sur le diabéte
  • PSE dossier de prévention santé
  • dossier d'éducation à la santé
  • Dossier Prevention Sante Environnement
  • Dossier santé publique S3
  • DOSSIER SANTE PUBLIQUE S3
  • Dossier de prévention santé ibis

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !