Douleur

Pages: 7 (1681 mots) Publié le: 24 juin 2013
MOIROUD, Pierre-Matisse
POUILHE, Adrien
FIOT, Raphaël
BRUNET-CHALARD, Charles

TPE 2012/2013
Première S4

Peut-on quantifier
la douleur ?

M. Boulinguiez
Mme. Robach

SOMMAIRE:



I-Le chemin de la douleur


II-Différentes méthodes pour la quantifier

III-Stopper la douleur: Comment faire?

Introduction :

La douleurs est une alerte de notre corps prévoyantun dommage corporel. C'est une expérience sensorielle très désagréable du a un dommage tissulaire au niveau de l'épiderme par exemple. Elle fait partie de notre quotidien, mais comment lutter contre celle-ci?
C'est une expérience subjective très compliquée, elle est donc difficilement analysable et quantifiable. Elle est décrite selon quatre points : sensorielle, Cognitives, affective etcomportementale.



I – Le chemin de la douleur

Le chemin de la douleur emprunte celui du réseau neuronal nociceptif, au travers de la moelle épinière et vers le cerveau.

La douleur est détectée par des récepteurs de la nociception qui transforment le stimulus en influx nerveux douloureux. Ces nocicepteurs sont des terminaisons libres très peu myélinisées (enrobage par des couches delipide et de protide) de neurones sensoriels. La peau est tapissée d’au moins six cents de ces terminaisons libres par centimètre carré, ce qui permet une grande précision dans la localisation de la douleur, contrairement aux autres parties du corps (on ressentira une douleur diffuse au ventre par exemple). Chaque nocicepteur ne répond pas à tous les stimuli douloureux, il en existe différentstypes.

Les nocicepteurs dits mécanonocicepteurs, répondent uniquement à des stimuli intenses de nature mécanique, comme un pincement, une coupure. Ce sont ceux localisés dans la peau.


Le second type de récepteurs répond à des stimulations mécaniques, mais aussi thermiques (une chaleur supérieure à 45°), et chimiques : lors d’une lésion tissulaire, ces récepteurs dits polymodaux sont activéspar différentes substances qualifiées d'allogènes. On en distingue trois groupes ; d’abord les ions hydrogène H+ directement issus de la lésion. La bradykinine, les prostaglandines, l’histamine et la sérotonine sont libérées par les mastocytes. La dernière substance “P” (de l'anglais « pain »; la douleur) est libérée par les nocicepteurs eux-mêmes (la substance libérée dans la fente synaptiqueexcite le neurone post-synaptique).

 L’information détectée par les nocicepteurs est ensuite relayée par des fibres nerveuses : les fibres Aδ ou C dont les corps cellulaires sont localisés dans les ganglions spinaux. Les fibres C sont amyéliniques. La vitesse est donc faible, inférieure à 2 m/s, la sensation douloureuse est perçue quelques secondes après stimulation. Les fibres C sont associéesaux nocicepteurs polymodaux. Au contraire les fibres Aδ sont spécifiques des mécano-nocicepteurs, et sont faiblement myélinisées. La vitesse de conduction de l’influx y est élevée, jusqu’à 30 m/s. La douleur est presque immédiatement ressentie.

L’information nociceptive arrive au niveau de la moelle épinière par les racines dorsales : dans la substance grise, le message électrique est transmispar les synapses, à un deuxième neurone, le neurone spino-thalamique. Ce neurone chemine dans la substance blanche de la moelle épinière jusqu’au thalamus.

L’influx nerveux parvient au cerveau par le thalamus et le cortex cérébral, où l’information est intégrée, ce qui engendre la prise de conscience et la localisation de la douleur. L’information peut aussi aboutir à la formation réticulée, cequi modifie le rythme cardiaque, la tension artérielle et la respiration par exemple. La donnée est copiée et mémorisée au niveau du système limbique. C’est alors que le système inhibiteur peut être activé (endorphines).

II-Différentes méthodes pour la quantifier

Comme la douleur est très personnelle et subjective, il est difficile de la mesurer chez une personne. Les spécialistes de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • douleur
  • La douleur
  • La douleur
  • La douleur
  • Ai sur la douleur.
  • Ma douleur
  • Douleur
  • Douleur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !