Ecjs : 1789 : emergence de la liberté d'expression

1232 mots 5 pages
1789 : EMERGENCE DE LA LIBERTE D'EXPRESSION

SOMMAIRE

INTRODUCTION

LE CONTEXTE HISTORIQUE : la révolution française de 1789 II) LA DÉCLARATION DE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

III) UNE LIBERTÉ LIMITÉE

CONCLUSION

INTRODUCTION

La liberté d'expression signifie la liberté d'exprimer sa pensée, ses croyances et ses idées par des moyens tels que la presse, l'art, la littérature ou les conversations.
Avant la Révolution Française, la liberté d'expression était plus que limitée, malgrè les maigres efforts de Louis VXI avec le Cahier des Doléances. Sans être systématiquement censuré et surveillé comme dans un régime totalitaire, la presse et les orateurs ne pouvaient exprimer une opinion contre le Roi qui était alors considéré comme le représentant de Dieu sur Terre.

LE CONTEXTE HISTORIQUE : La révolution de 1789

RousseauVoltaire

Diderot Montesquieu

Le peuple français était soumis à la Monarchie absolue du règne de Louis XVI. Durant son règne, le roi a été écrasé par les privilégiés. Devant le mécontentement de son peuple, il prend la volonté de changer le royaume et prévoit l'ouverture des états généraux. Il prépare les élections régionales pour nommer les députés qui sont censés représenter chaque ordre. De plus, Louis XVI exprime le voeu de réformer l'état et en établissant l'égalité devant l'impôt et rendre la convocations des états généraux périodiques. Jusque là, le peuple semble enthousiaste, surtout quand le roi annonce que le nombre de députés du Tiers Etat sera double pour une représentation plus équitable des trois ordres (en sachant que le Tiers Etat represente 98% de la population). Cependant, pas un paysan ou artisan ne sera invité à la députation. Les députés du tiers sont banquiers, industriels ou propriétaires ruraux, ce qui soulevera alors la colère du peuple, fatigué de ne pas pouvoir s'exprimer.

Le peuple Français a été fortement poussé à réfléchir par les Philosophes des Lumières

en relation

  • Rapport Du Jury CAPES
    37075 mots | 149 pages
  • Okey go!
    68604 mots | 275 pages