Ecole, jeunes de milieux populaires et groupes de pairs

Pages: 12 (2757 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Introduction

Les questions de l’exclusion scolaire, de l’intégration scolaire de l’élève, de son attitude envers l’institution scolaire, de son vécu à l’école, font partis des grandes préoccupations de la sociologie de l’éducation en France depuis les années 60-70 (Boudon, 1973 ; Bourdieu et Passeron, 1964).
Les phénomènes d’éloignement des jeunes face à l’école ont pris ces dernières annéesune nouvelle ampleur et sont aujourd’hui des sujets de préoccupation majeure.
A travers des récits d’expériences recueillis grâce aux divers entretiens effectués avec des collégiens, ou leur parents, des observations minutieuses en classe et s’appuyant sur deux travaux de recherches sur les parcours de rupture scolaire et les classes relais, Mathias Millet et Daniel Thin nous propose d’aborderla problématique du rapport entre l’école, le quartier et les liens de solidarité, rapport qui tend vers une sociabilité juvénile populaire. Pour ce faire, les auteurs s’intéressent aux facteurs explicatifs de la démobilisation scolaire et du décrochage scolaire, à travers le rôle du groupe de pairs, auprès des collégiens issus de milieux populaires.
Né à Lyon le 20 mai 1969, Mathias Millet estactuellement Maître de conférences en sociologie à l’Université de Poitiers et membre du Groupe de recherche sur la socialisation. Il est par ailleurs chercheur associé au Laboratoire Savoirs, Cognition et rapports sociaux. Il a notamment travaillé sur la sociologie des ruptures scolaires et scolarisation des enfants de milieux populaires, et sur la sociologie des classes relais et traitementinstitutionnel du « désordre » scolaire.
Daniel Thin est lui aussi né à Lyon le 15 février 1952. Après un parcours professionnel qui le conduit du métier d'ouvrier à la chaîne à différents métiers dans le milieu hospitalier, il entreprend des études de sociologie (à partir de 1983) à l'Université Lumière Lyon 2. Après l'obtention de son doctorat de sociologie en 1994 sur le thème « des relationsentre enseignants, travailleurs sociaux et familles populaires urbaines : une confrontation inégale », il accède à un poste de maître de conférences à l'Université Lumière Lyon 2. Ses principaux travaux se basent sur la socialisation et la scolarisation dans les milieux et les quartiers populaires ainsi que sur les parcours des jeunes de milieux populaires.
Les idées générales de cet extrait sont demontrer le rôle de l’école et de la scolarité dans la détermination des relations et des pratiques de sociabilités des collégiens de milieu populaire avec leur pairs, pratiques et relations qui deviennent sources de tensions face aux exigences scolaires, et de mettre en avant la réaction de l’institution face à ces nouvelles pratiques ascolaires qui viennent perturber l’ordre scolaire(discréditation et stigmatisation des élèves et des pairs).
(Plan du texte)

I)Les pairs, l’école et les doubles contraintes
a) La force symbolique des pairs et des sociabilités de quartier
Grâce à de nombreux entretiens et d’observation il a été mi en évidence l’importance des pairs dans la sociabilité juvénile des collégiens issu des quartiers populaires « quartiers paupérisés et stigmatisés ».
Lesgroupes de pairs c'est-à-dire les groupes d’amis venant du même quartier partagent les mêmes codes sociaux et crée un réseau de sociabilité auquel ils s’identifient.
Prenant pour exemple le témoignage de Sébastien qui accorde une grande importance à son groupe de pair, reste la majeure partie de son temps en bas des immeubles en leur compagnie. Alors qu’il a la possibilité de partir en vacancesou de participer à des activités organisé par les centres sociaux, il préfère rester avec ses amis dans le quartier. Selon Masclet « ce sont les plus vulnérable scolairement qui manifestent le plus d’anxiété à l’idée de partir sans leur copains ».
Le groupe de pair...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Jeunes populaires jeunes ps
  • La Consommation des marques dans les milieux populaires
  • Enquêter en milieu populaire
  • le comportement des jeunes dans le milieu profesionnel
  • Rapport groupe banque populaire
  • presentation du Groupe de Banque Populaire
  • Le groupe banque populaire
  • Les jeunes forment-ils un groupe social ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !