Ecologie

915 mots 4 pages
Structure et fonctionnement des écosystèmes La dynamique est aussi imposée par les éléments abiotiques. Tempêtes, inondations, avalanches, incendies participent à la dynamique naturelle. Loin d’être néfastes aux écosystèmes, ces événements contribuent très favorablement à la diversité des habitats. A titre d’exemple, les responsables de l’ONF recommandent aux exploitants forestiers de conserver les peuplements «mités» issus de la tempête de décembre 1999. Leur hétérogénéité, à différentes échelles, est un facteur déterminant de diversité. Accepter ces risques tout en protégeant les biens et les personnes est un des enjeux de l’aménagement du territoire.

2. ORGANISATION TROPHIQUE D’UN ECOSYSTEME 2.1. - Niveaux trophiques et chaînes alimentaires.

Couloir d’avalanche en montagne. En créant de nouveaux habitats, les «accidents» naturels contribuent favorablement au maintien de la biodiversité.

D’un point de vue trophique, les êtres vivants peuvent être classés en trois catégories.

• Les producteurs primaires.
Ce sont les végétaux autotrophes. Ils constituent le premier niveau trophique de l’écosystème. En effet, grâce à la photosynthèse ils élaborent la matière organique à partir de matières strictement minérales fournies par le milieu extérieur abiotique. La biomasse produite dans un écosystème s’appelle production primaire.

- les consommateurs tertiaires (C3). Ils sont prédateurs de C2.

Le plus souvent, un consommateur est omnivore et appartient donc à plusieurs niveaux trophiques.

• Les décomposeurs.
Ils consomment la matière organique inerte (cadavres, débris végétaux, matière organique dissoute, ...) et sont appelés pour cela saprophages (de sapros = pourri et phageïne = manger). Ce sont essentiellement des invertébrés du sol, des champignons et des bactéries. Ils accélèrent le processus de minéralisation de la matière organique. Les décomposeurs peuvent être consommés par des C2. Producteurs primaires, consommateurs et décomposeurs sont

en relation

  • Ecologie
    2975 mots | 12 pages
  • écologiques
    953 mots | 4 pages
  • ecologie
    1690 mots | 7 pages
  • Ecologie
    697 mots | 3 pages
  • Ecologie
    1316 mots | 6 pages
  • Ecologie
    967 mots | 4 pages
  • Écologie
    2495 mots | 10 pages
  • Ecologie
    519 mots | 3 pages
  • Ecologie
    3130 mots | 13 pages
  • Ecologie
    1469 mots | 6 pages
  • Econonmie
    4023 mots | 17 pages
  • Ecologie positive
    2206 mots | 9 pages
  • éconimie RU
    297 mots | 2 pages
  • Les écoquartiers
    962 mots | 4 pages
  • Eco economie
    1414 mots | 6 pages